Hôpitaux : la députée a demandé un audit

Elle a également attiré l’attention du gouvernement sur la situation dans notre département.

0
234
L'élue a tenu son engagement, pris à l’occasion de la mobilisation en faveur de l’hôpital de Champagnole.

Elle s’y était engagée à l’occasion de la mobilisation en faveur du service de consultations non programmées et de la ligne Smur de l’hôpital de Champagnole. La députée, Marie-Christine Dalloz, a interpellé le nouveau directeur général de l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté, afin de lui demander de faire procéder dans les meilleurs délais, et par un cabinet extérieur, à un audit des établissements de la communauté hospitalière Jura Sud.
Elle est également intervenue au nom du groupe Les Républicains lors des explications de vote de la motion de censure après l’utilisation de l’article 49-3 dans le cadre de l’adoption des textes budgétaires. Elle a alors attiré l’attention du gouvernement sur la situation des hôpitaux du territoire. « Nous n’aurions pas voté ce projet de loi de financement de la sécurité sociale à cause de votre politique concernant les hôpitaux, qui est intenable à court, moyen et long terme. Je pense notamment à deux exemples d’hôpitaux de proximité de ma circonscription. »

Une annonce qui ne passe pas à Saint-Claude

L’élue a rappelé qu’à Champagnole, la fermeture des urgences pour novembre et décembre a été actée. « Comment accepter de mettre en danger toute la population locale, qui ne pourra plus bénéficier d’un service d’urgences de proximité ? ».
A Saint-Claude, la fermeture de l’hôpital de jour en pédopsychiatrie a été annoncée ; « trente-six enfants seront jetés dans la nature, sans suivi. Admettez que ces mesures qui touchent la même circonscription sont inacceptables, incompréhensibles, pour la population ! »