Dole. Pourquoi la Franc-comtoise déménage ?

C'est une entreprise entrée dans le patrimoine économique dolois. La Franc-comtoise de confort se prépare à quitter le centre ville pour rejoindre la zone des Epenottes à la fin de l'été. Son PDG, Pierre Worms nous explique les raisons de ce choix.

0
743
La Franc-comtoise est actuellement installée au bas de la Bedugue
Pierre Worms

Pierre Worms, quelles raisons ont motivé ce choix ?

« Tout d’abord nos locaux actuels ne sont plus adaptés à nos activités. Conçus dans les années 90, ils sont certes bien placés à l’entrée du centre ville mais inadaptés au flux, sur deux étages avec une partie en sous-sol et une autre de l’autre côté de la rue. Les choses sont parfois compliquées quand il s’agit de réceptionner les livraisons et déplacer du matériel. De plus, le bâtiment est très énergivore, on s’est rapidement dit qu’il fallait trouver à s’installer ailleurs. »

Vous êtes actuellement en train de construire un nouveau bâtiment aux Epenottes, pouvez-vous nous en dire plus sur ce dernier?

« Sur sa localisation, notre priorité était de rester sur le territoire dolois. Très commerciales, les Epenottes sont vite apparues être une bonne solution pour rester proche de nos clients. Sur 6000 m2 de terrain, nous construisons actuellement un bâtiment de 1.800 m2, rue Audemar Guyon à côté de Motobox 39. Il y aura 3 zones différentes : la partie stocks et produits et réception à l’étage, la comptabilité et une salle de réunion et un espace d’accueil client avec showroom. »

Comment se porte le secteur? on sait que depuis quelques temps les maisons individuelles peinent à se construire

« Sur la partie maisons individuelles, les choses restent difficiles, l’inflation et le coût des matériaux conjugués à la frilosité des banques pour consentir des emprunts ont compliqué la situation. En revanche, pour les professionnels ou les particuliers nous continuons à avoir de bons carnets de commande. Aujourd’hui, les travaux de rénovation concernent 80% de notre activité et le photovoltaïque décolle. Tout cela me rend confiant ! »

E.S. 

Image de synthèse des futurs locaux de la Franc-comtoise de confort au Epenottes