Dole. La transmission au coeur des journées européennes des métiers d’art

Retour sur les journées européennes des métiers d'arts à Dole, une deuxiéme édition particulièrement réussie !

0
581
Hugues Alladio sous-préfet de Dole accueilli par les lycéens.

Si elles ont été créées en 2002, les journées européennes des métiers d’art se déroulent à Dole depuis seulement deux éditons et comme bien souvent, une création artistique commence par une ébauche. En 2023, Jacques Péchinot, conseiller municipal, le concède volontiers, les choses étaient encore à peaufiner. Pour cette deuxième édition, l’organisation s’est vue grandement étoffer en communication avec un affichage et une relation avec les médias assurés par Nelly Bressand. « Pour comparaison nous avions en 2023, 15 exposants à la Chapelle des Carmélites, 22 cette année, 14 boutiques sur le circuit des talents et savoir-faire et maintenant 17! » détaille Jacques Péchinot qui recensait 400 visiteurs pour les trois premiers jours d’exposition.

Deux lycées associés à l’évènement

C’était la nouveauté de cette deuxième édition, les lycéens issus de filières professionnelles des lycées Duhamel, Prévert et Pasteur Mont Roland avaient investi une galerie éphémère de la grande rue. Fiers de présenter leurs talents en couture, coiffure et arts plastiques, tous ont été félicités par Hugues Alladio, sous-préfet de Dole. Ce dernier a suivi le circuit des talents et savoir-faire à travers le coeur de ville, accompagné de Jacques Péchinot et Jean-Michel Charnu, président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Jura.

Point d’orgue de la visite, la Chapelle des Carmélites où plusieurs prises de parole ont eu lieu. Le président du grand Dole, Jean-Pascal Fichère s’est exprimé sur l’importance de promouvoir l’intelligence de la main, dans une période où l’on parle beaucoup de l’artificielle!

E.S.