Des travaux d’envergure dans les établissements

La rentrée est souvent un moment propice pour communiquer sur les chantiers engagés dans les établissements scolaires. Le Département, chargé des collèges, et la Région pour les lycées, nous ont donné quelques chiffres…

0
4558
Clément Pernot a accueilli les collégiens de Saint-Amour avec les conseillers départementaux du canton, Marie-Laure Perrin et Christian Buchot.

Le président du Conseil départemental, Clément Pernot, s’est rendu à la cité scolaire de Saint-Amour, à l’occasion de la rentrée scolaire. Il a accueilli les 6e avec l’équipe du collège Lucien-Febvre.
Sur place, l’élu a fait le tour de l’établissement qui vient de bénéficier d’une restructuration lourde puisque 3,5 millions de travaux viennent d’être investis. Cela a permis de créer des classes à la place de l’ancien internat, de satisfaire aux obligations d’accessibilité de l’ensemble des locaux et d’améliorer la performance énergétique globale du bâtiment. La collectivité a prévu de requalifier ses façades. 211 élèves sont inscrits pour cette rentrée.

230 agents départementaux

« Le Département assure la construction, la restructuration, l’extension, les grosses réparations, l’équipement et le fonctionnement des 27 collèges placés sous sa responsabilité, a rappelé Clément Pernot. Il en est de même pour le matériel informatique, les logiciels et tous les autres équipements nécessaires à l’enseignement et aux échanges entre les membres de la communauté éducative. » Le Département assure aussi la restauration scolaire. 230 agents de la collectivité assurent l’entretien des locaux et le service de restauration pour les demi-pensionnaires et les internes.

Cette année, les 27 collèges publics ont été dotés de 4 657 000 € pour leur fonctionnement, ainsi que de 152 000 € de dotations culturelles, 78 000 € de dotations sportives et 66 000 € pour le dispositif des classes relais. Les 10 collèges privés bénéficient d’une contribution obligatoire à leurs dépenses de fonctionnement de 2 160 000 €, 300 000 € pour l’aide à l’investissement dans le cadre de la loi Falloux, 41 000 € de dotations culturelles et 22 300 € de dotations sportives.

Les principaux chantiers

Le programme de travaux s’élève à 10 790 000 €. Les principaux chantiers sont : au collège d’Arbois, remplacement de menuiseries extérieures pour bâtiment administration et externat ; à Champagnole, rénovation d’un logement ; à Clairvaux-les-Lacs, traitement de l’acoustique sur le gymnase ; au collège Claude-Nicolas Ledoux à Dole, création d’un foyer pour les élèves, réalisation des travaux d’ADAP (agenda d’accessibilité programmée) et remplacement du matériel des demi-pensions ; à Bastié, restructuration totale ; à Lavans-les-Saint-Claude, création d’un abri vélo ; au collège Saint-Exupéry à Lons-le-Saunier, création d’un préau et réalisation des travaux d’ADAP ; à Rouget de Lisle, remplacement du revêtement extérieur sur le pignon du gymnase et remplacement du sol ; à Briand, remplacement du matériel de la légumerie ; à Mont-sous-Vaudrey, réfection des étanchéités ; à Nozeroy, création d’une salle de classe pour l’accueil des élèves de primaire, réalisation des travaux d’ADAP ; à Saint-Laurent-en-Granvaux, remplacement de la couverture de l’atelier ; à Salins-les-Bains, remplacement du matériel des demi-pensions ; à Tavaux, travaux de mise en conformité sécurité incendie et réalisation des travaux d’ADAP.

 

En chiffres

9 350 élèves (public) + 2 300 (privé)

 

Et dans les lycées ?

La présidente de région, Marie-Guite Dufay, a organisé une conférence de presse pour communiquer différentes informations sur les lycées, dont la collectivité a la charge.

Concernant le Jura, trois opérations de travaux importantes ont été réceptionnées en 2022. Elles concernent Duhamel à Dole (modernisation du service de restauration et extension de la capacité d’hébergement pour 12 800 000 €), Montciel à Lons-le-Saunier (réfection partielle des locaux de restauration pour 1 230 000 €), l’Enilbio à Poligny (restructuration et extension des locaux pour 8 250 000 €).

Deux opérations sont en cours à Paul-Emile Victor à Champagnole (rapatriement des ateliers pour 7 700 000 €) et Friant à Poligny (modernisation des locaux du site des Oratoriens pour 11 270 000 €).

Pour les parents et les élèves, à noter que l’outil numérique Eclat-BFC s’enrichit d’une nouvelle application mobile. La Région lance aussi une plateforme régionale de stages.

Quel baromètre du climat scolaire ?

Chaque année, L’Autonome de Solidarité Laïque, association qui agit pour protéger les personnels de l’éducation et prévenir les risques de leurs métiers, publie son baromètre du climat dans les établissements scolaires. L’ensemble des délégations départementales de L’ASL de l’académie de Besançon compte aujourd’hui 10 090 adhérents.

En 2022, 160 adhérents les ont sollicitées pour des difficultés au sein de leur établissement. 69 dossiers de type PJP (protection juridique personnalisée) ont nécessité un accompagnement juridique en collaboration avec l’un des avocats-conseil du réseau. Le profil des personnes concernées se compose majoritairement d’enseignants des premier et second degrés, suivi des directeurs d’école et des chefs d’établissements. Dans le détail, ont été traités 19 dossiers de diffamation, 20 pour insulte / menace, 6 dossiers autres et 5 pour conflit, 4 pour agression et autant pour mœurs. 91 dossiers RJP (renseignements juridiques personnalisés) concernent des situations qui ont pu se régler suite à un conseil prodigué par l’association.