Damparis. La première tranche du quartier Les Vergers a été inaugurée

La première tranche du quartier "Les Vergers" de Damparis a été inaugurée mardi 11 juin. Un point d'étape important pour ce projet qui devrait toucher à son terme à l'horizon 2030. La commercialisation est lancée!

0
514
Coupure du ruban tricolore par Michel Giniès, maire de Damparis, accompagné de nombreuses personnalités locales.

Ce mardi 11 juin, le maire de Damparis Michel Giniès avait convié sa population et de nombreux élu(e)s et partenaires du chantier pour inaugurer la première tranche d’aménagement du quartier « Les Vergers ».

Un projet tortueux à l’issue positive…

Si vous aviez raté les épisodes précédents, le projet porté par la SEDIA a connu bien des remous, le plus notable a été un recours contre le permis de construire déposé en mars 2021 par deux administrés dont un élu d’opposition. Un recours finalement rejeté en septembre 2022 par le tribunal administratif, les requérants avaient fait alors appel de cette décision. SEDIA avait l’autorisation de poursuivre les travaux de viabilisation mais était contrainte de suspendre la commercialisation. Dernièrement, une issue positive a été trouvée par la signature d’un protocole d’accord entre les deux parties mettant un terme à toute procédure ouvrant grand l’horizon pour la suite du projet.
La commercialisation est d’ores et déjà lancée « avec des retours très positifs » a indiqué Michel Giniès. Avec deux autres tranches réalisées d’ici 2030, le quartier comptera 60 logements individuels, des appartements et potentiellement une résidence intergénérationnelle, la part belle sera faite au végétal avec des rues très arborées et la création d’un petit parc naturel.

A Damparis, l’éco quartier s’étendra sur d’anciennes surfaces agricoles (image d’archive)

Rencontré peu avant l’inauguration, Michel Giniès détaille les points forts de ce projet « vital pour le développement de la commune« 

« Il faut bien avoir à l’esprit que notre commune voit sa population baisser ces dernières années avec environ 2.600 habitants, alors que dans le même temps, Damparis a la chance de posséder des infrastructures dignes d’une ville de 10.000 habitants pour conserver ses équipements. A l’avenir, il me semble vital d’augmenter notre population ! » explique l’édile qui s’avoue très confiant sur la commercialisation des futurs logements. « Il y a une réelle pression sur le logement dans le Grand Dole et notamment à Damparis. Ce quartier répondra à une demande forte. Aujourd’hui si vous mettez une maison en vente ici, je peux vous assurer qu’elle ne restera pas plus de 1 mois sans trouver acquéreur. Damparis est une commune prisée pour une raison : ses services à deux pas de Dole : pharmacie, boulangerie, 9 médecins, 5 dentistes, des kinésithérapeutes… »

3.499m2 de surface pour des activités commerciales

Dans ce futur espace de vie, une surface de 3.499m2 est prévue pour l’implantation d’activités commerciales avec notamment l’installation de l’enseigne Intermarché Contact, un peu à l’étroit, à proximité du gymnase Auguste Delaune.

Combien ça coûte? 

Le coût global de l’opération est estimé à près de 5.2 millions d’euros, la ville de Damparis participe au financement à hauteur de 1.5 million d’euros.

Les rues porteront les noms de femmes artistes peintres

Dans ce quartier les différentes rues porteront les noms de femmes artistes peintres, une manière pour Michel Giniès de réparer une certaine injustice. « En France, 94% des noms de rues, avenues et places portent des noms d’hommes » a-t-il indiqué. Pour y remédier les noms de Suzanne Valadon, Marie Laurencin, Berthe Morisot, Juliette Roche et Louise Abbema figureront gravés sur l’émail.

« C’est pour moi un chouette cadeau pour mes trente ans de maire »

Michel Giniès.

Il l’avait annoncé lors de sa réélection aux municipales de 2020, le maire réalise là son dernier mandat après 30 ans passés aux commandes de la ville, ce projet de quartier des Vergers lui tenait fortement à cœur et contre vents et marées, l’édile a tenu bon et il n’a pas caché sa satisfaction en fin de discours : « C’est pour moi un chouette cadeau pour mes trente ans de maire. »

E.S.