Coupe de France : Jura Sud Foot a chuté contre Ajaccio en 32ème de finale

La hiérarchie a été respectée ce dimanche après-midi à Molinges

0
259
La présentation des deux équipes devant 2000 spectateurs à Molinges

A l’issue de ce 32ème de finale de Coupe de France, c’est la logique qui est sortie vainqueur de la confrontation entre Jura Sud Foot et l’A.C Ajaccio. Les Corses ont bien joué le jeu dans la vitesse d’exécution, et la maîtrise technique, comme dans les impacts et la possession de balle, ils ont ainsi respecté leur adversaire du jour.
Et comme l’observait très justement à l’issue leur entraineur Olivier Pantaloni «On savait que l’on avait à faire à une très bonne équipe de N2, et qu’il fallait prendre ce match très au sérieux, mettre beaucoup d’intensité et surtout avoir du répondant dans les duels. Ce sont des matchs où l’on bataille beaucoup, mais pour avoir de l’efficacité, il faut arriver à gagner ses duels, c’est ce qui a été fait. On est très satisfait de cette qualification».
Il n’y a rien à dire de plus, car la messe est ainsi dite. C’est comme en rugby, le match se gagne devant en premier lieu…

2000 spectateurs à Molinges et sous la pluie…

Certes les locaux n’ont pas à rougir de cette déconvenue logique au déroulé de la rencontre, car ce ne fut pas non plus une domination outrageuse des Ajacciens, par une défaire  e 2 à 1, mais les marines ont pu ainsi mesurer la distance qui les sépare d’un plus haut niveau. Coach Guichard félicitait d’ailleurs ses troupes « par rapport à la gestion émotionnelle d’une telle rencontre jouée devant 2000 personnes, ce qui est plutôt inhabituelle. Mais il nous a manqué le souci du petit détail dans les zones de vérité, et face à une ligue 1, une seule opportunité se paye cash…».
Il s’est réjoui aussi «de la présence de près de 2000 spectateurs, sous la pluie et à Molinges, et il aimerait ainsi que ces spectateurs viennent plus nombreux soutenir leur équipe en Championnat».
A ce sujet, on peut aussi trouver parfois étonnante l’attitude du public local, qui agit beaucoup plus en terme de spectateur, que de véritable supporter. Ce public est trop sage, surtout dans les temps faibles de l’équipe, qui aurait parfois besoin d’un soutien bien plus énergique. A ce sujet le spectacle du rugby local a sûrement quelques idées positives à partager en tout amitié…