Champagnole. Cherche habitants pour prévenir la délinquance

La mairie vient de valider ce projet « participation citoyenne » avec la gendarmerie nationale, lors du dernier conseil municipal à Champagnole.

0
387
Photo d'illustration.

Le major Bressand, commandant de la communauté de brigades de Champagnole, s’est présenté lors du dernier conseil municipal de la ville, pour expliquer le dispositif « Participation citoyenne ».

Celui-ci n’est pas nouveau puisqu’il a été instauré en 2011 par le ministère de l’Intérieur et qu’il s’appuie à présent sur une circulaire de 2019. Le dispositif de participation citoyenne s’inscrit dans le cadre de la démarche partenariale entre les forces de l’ordre, les élus et la population, afin d’améliorer la prévention et la lutte contre la délinquance.

Ce dispositif se traduit par la conclusion d’un protocole d’une durée de trois ans, renouvelable par tacite reconduction. Il détermine les modalités pratiques de mise en œuvre, d’évaluation et de contrôle du dispositif. Ce protocole est signé par le préfet territorialement compétent, le maire de la commune concernée et le responsable des forces de sécurité de l’Etat territorialement compétent, puis il est transmis pour information au procureur de la République.

Il vise à développer auprès des habitants d’une commune une culture de la prévention de la délinquance ; à favoriser le rapprochement entre les forces de sécurité de l’Etat, les élus locaux et la population ; et à améliorer l’efficacité des interventions et l’élucidation des infractions.

Le conseil municipal de Champagnole a adopté à l’unanimité ce projet. Son maire, Guy Saillard, sera le pivot du dispositif. Il a décidé d’associer son service de police municipale. Une présentation publique annuelle du bilan du dispositif sera réalisée afin de porter à la connaissance de la population les évolutions de la délinquance. Une signalétique spécifique sera mise en place afin de renforcer la visibilité du dispositif et dissuader les délinquants d’agir dans la commune.

Quel rôle pour les citoyens ?

Les citoyens sont choisis sur la base du volontariat. Ils reçoivent une information spécifique dispensée par les gendarmes afin de les sensibiliser aux actes élémentaires de prévention, au comportement à adopter en cas d’événement suspect et aux réflexes à développer lorsqu’ils sont témoins d’un fait ou d’une situation anormale.

Les citoyens référents n’effectuent pas de rondes ou de patrouilles. En revanche, ils sont invités à relayer rapidement auprès des forces de l’ordre et du maire les faits ou événements qui ont retenu leur attention.

S’ils sont témoins d’un crime ou d’un délit, ils doivent le signaler par un appel au « 17 » pour qu’une patrouille de gendarmerie se déplace sans délai sur les lieux. Pour tout autre signalement, les modalités de transmission sont laissées à l’initiative locale (appel téléphonique, mail…).

Ce dispositif de participation citoyenne ne se substitue pas à l’action de la gendarmerie nationale. Dans ce cadre, les citoyens référents, comme la population, ne doivent pas utiliser des modes d’action des forces de sécurité de l’Etat ni exercer des prérogatives dévolues à celles-ci.

 

Tour de France femmes le 17 août

La société A.S.O., organisatrice du Tour de France, a conçu et décliné depuis 2022 une course cycliste à étapes sur route, ouverte aux femmes, qu’elle a dénommée « Tour de France Femmes avec Zwift ». Le parcours du Tour 2024 a été dévoilé à Paris le 25 octobre dernier.

L‘épreuve aura lieu du 12 août (au lendemain des Jeux Olympiques) au 18 août ; elle se déroulera en 8 étapes, de Rotterdam à l’Alpe d’Huez. La 7e étape, d’une longueur de 167 km, partira de Champagnole le samedi 17 août, pour s’achever au Grand Bornand.

Après le Tour du Jura, le Tour de l’Avenir (départs en 2011, 2013, 2015, 2021), le Tour de France (4 passages en 2016, 2017, 2022, 2023 et une arrivée d’étape en 2020), c’est un nouvel événement cycliste d’ampleur internationale qu’accueillera la ville de Champagnole.

Une convention a été établie avec A.S.O. Le contrat a pour objet de définir les conditions dans lesquelles les collectivités hôtes accueilleront le Tour de France. Ce contrat précise également les conditions financières de participation à l’évènement, d’un montant de 42 000 € à la charge de la commune. Des subventions ont été sollicitées auprès du Département et de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura.