Champagnole Nozeroy Jura : ses attraits touristiques

La communauté de communes a profité de la bourse touristique du Comité départemental du tourisme pour mettre en avant ses richesses auprès des professionnels.

0
1126
Mathilde Guillemenet était présente pour vanter les atouts de Champagnole Nozeroy Jura.

C’est le rendez-vous habituel des professionnels du tourisme chaque année. Il y a quelques jours, à L’Oppidum de Champagnole, une centaine d’hôteliers, gérants de campings, propriétaires de chambres d’hôtes, gîtes ruraux, restaurateurs… sont venus faire le plein de documentation touristique.
Pour la première fois, le Sydom était présent pour faire passer ses messages en faveur du tri afin que les acteurs du tourisme soient des relais auprès de leurs clientèles. Jura Tourisme a diffusé ses nouvelles éditions, dont le magazine de destination #Jura n°6 et la carte touristique 2023. Son équipe a également présenté sa nouvelle application Jura-Outdoor et plus particulièrement la nouveauté de « serious-game », Jur’aventures.
Mathilde Guillemenet était présente pour vanter les atouts de Champagnole Nozeroy Jura. Elle proposait notamment le mag été dans lequel le président, Clément Pernot, met en avant les richesses du territoire : « A vous les balades vivifiantes, les paysages somptueux, la gastronomie chaleureuse, les savoir-faire surprenants, les petites communes à dimension humaine… Que vous soyez de nature contemplative ou super active, que vous ayez besoin de vous dépenser ou de décompresser (ou même les deux à la fois), vous êtes au bon endroit ».

Une centaine d’hôteliers, gérants de campings, propriétaires de chambres d’hôtes, gîtes ruraux, restaurateurs… sont venus faire le plein de documentation touristique.

Les lapiaz

Dans la majorité des documents, Loulle est souvent la commune la plus mise en avant. Les familles sont invitées à partir sur les traces des dinosaures. Les lapiaz sont vantés. Il s’agit d’une formation géologique très particulière, qui résulte du ruissellement des pluies entre les roches calcaires : creusée de rigoles, de fissures, de crevasses et de vasques, cette immense dalle inclinée est colonisée par une végétation spécifique – plantes grasses, graminées, buissons et conifères… Un site surprenant et un terrain d’exploration idéal pour tous les amateurs de curiosités naturelles.

Une vingtaine de belvédères

Le territoire recense un tel nombre de belvédères que l’on ne sait plus où donner des yeux : Les 4 Lacs, le belvédère du Bulay, le Rocher de la Baume, les belvédères du Bénédegand, le belvédère du Morillon, ceux du Mouflon, du Rachet, du Signal, de la Frête Arbez, des 3 Vallées…
Celui de la Roche-Fendue vous donne un avant-goût de ces panoramas étonnants. Tous les autres restent à découvrir au fil de vos balades.

Les autres lieux valorisés

Les professionnels conseillent de se rendre à la source de l’Ain, les pertes de l’Ain, la cascade de la Billaude, les bords de l’Ain, les cascades du Hérisson, la source de la Saine, les gorges de la Langouette, les gorges de Malvaux, Nozeroy Cité de caractère, la route des Sapins, le centre aquatique Les Tritons de Champagnole, Chalain, le musée archéologique de Champagnole, celui des tracteurs anciens de Mournans-Charbonny.
Le territoire est aussi le véritable paradis des pêcheurs.

Les fruitières à comté

La route du comté passe par Champagnole Nozeroy Jura. Ses fruitières font partie des incontournables du territoires : visites guidées des ateliers, dégustations… et bien sûr faire ses emplettes pour le pique-nique du midi ou le repas du soir. Il est possible de visiter la fruitière de La Baroche à Arsure-Arsurette, du Plateau de Nozeroy à Bief-du-Fourg / Mignovillard, des Rebelles à Foncine-le-Haut, de Froidefontaine-Essavilly à Froidefontaine-Doye, de la Source de l’Ain à Gillois, des Monts de Balerne à Loulle, du Temps Comté à Pont-du-Navoy, des Pâturages de Nozeroy à Rix-Trébiez.

Un goût d’Italie à Syam

A mille lieues de l’Italie, vous pouvez plonger dans l’art de vivre des palais vénitiens. Pour cela, rendez-vous à La Villa palladienne de Syam. Ouvert jusqu’au 30 septembre, du mercredi au dimanche de 14 h à 18 h. Visite guidée ou auto-guidée de 1 h 30.

Une galerie d’art contemporaine

La galerie d’art Biz’art Biz’art a été aménagée dans une ancienne ferme dans le petit village du Vaudioux. Quelque 1 500 visiteurs s’y pressent chaque été. La qualité des accrochages explique le succès du concept.
Ils exposeront cette année : Carl Alessi (Etats-Unis), Shaun Caton (Grande-Bretagne), Patrick Evereus (Suède), Mai Honma (Japon), René Morel-Chevillet (France), Naoki Nomura (Japon), Françoise Sablons (France), Christopher Saint-John (Etats-Unis), Geneviève Seillé (France), Kim Taehoon (Corée/Etats-Unis), Kaito Yasui (Japon).
A partir du 1er juin et jusqu’au 1er octobre, de 14 h à 19 h.

La galerie d’art Biz’art Biz’art a été aménagée dans une ancienne ferme dans le petit village du Vaudioux.

La maison d’ArchéoJuraSites à Chaux-des-Crotenay

Qu’a donc découvert André Berthier au cours de ses études des textes de César et de ses fouilles sur le secteur de Chaux-des-Crotenay, Syam et Crans ? Des murs à gros appareils, des pierres énigmatiques et un sol qui a fourni des milliers de témoignages d’une importante occupation protohistorique, gallo-romaine et médiévale… que l’association ArchéoJuraSites a pour mission d’étudier, d’identifier et de protéger…
Comme chaque été, ses membres proposent de partir à la découverte de ces vestiges encore très méconnus. En parallèle, une exposition permanente a été mise en place à Chaux-des-Crotenay, afin de valoriser ce surprenant patrimoine.
Exposition tous les mercredis après-midi de juillet-août. Visites guidées du site les mardis et vendredis entre le 12 juillet et le 11 août.

Bernard Buguet fait partie des plus de 500 adhérents d’ArchéoJuraSites.