Économie. L’ANFA publie les chiffres clés 2024 des services de l’automobile en Bourgogne-Franche-Comté

L’Observatoire des métiers des services de l’automobile, piloté par l’ANFA, publie les éditions 2024 du poster de branche et des Régioscopes. Ces outils fournissent une photographie nationale et régionale détaillée des chiffres et tendances du parc de véhicules, des entreprises, de l’emploi et de la formation. Focus sur les chiffres de notre région Bourgogne-Franche-Comté.

0
441

La réparation et l’entretien dopés par un parc vieillissant

Avec un nombre de véhicules en circulation qui a progressé de seulement 1,1% depuis 2017, le parc automobile de la région Bourgogne-Franche-Comté vieillit. Il affiche un âge moyen de 11,4 ans tandis que la moyenne nationale est de 10,9 ans. Conséquence de cette évolution, sur la dernière décennie, les besoins d’entretien et la réparation se sont renforcés.

Toutefois, la mutation du parc automobile est bien amorcée sous l’impulsion de l’électrification. La part des immatriculations des véhicules électriques neufs a continué de progresser pour atteindre 16,1% en 2023, soit près de 3,8 points supplémentaires par rapport à l’année 2022. Au niveau du parc roulant, la part des motorisations alternatives (hybrides, électriques, GPL, hydrogène) est quant à elle passée de 3,6 % à 4,9 % en 2023. La motorisation dominante du parc restant le diesel (57,1%).

Une branche synonyme d’opportunités d’emploi

Face à un parc qui prend de l’âge et une demande de réparations et d’entretien qui progresse, la branche continue de recruter et voit sa courbe de salariés suivre une dynamique positive depuis 2016. Elle dénombre au total 20 875 salariés. L’emploi y est pérenne puisque plus de 9 salariés sur 10 sont en CDI, avec une part importante de salariés en alternance (un salarié sur 10). Cet emploi salarié a également progressé de 1,2% en 2022 (soit +9 % depuis 2016).

En Bourgogne-France-Compté, les secteurs comptant le plus de salariés sont ceux du commerce automobile (7 367), de la réparation automobile (6 322) et du commerce d’équipements automobiles (1 644).

Un secteur qui forme et insère toujours plus de jeunes

 

 

La rentrée 2023 a vu de nombreux indicateurs en augmentation, à commencer par le nombre de jeunes en formation initiale dans les domaines spécifiques de la branche des services de l’automobile : 3 500 dont 62% en alternance. Représentant la part majoritaire des inscrits, l’alternance a également progressé de 37% depuis 2018. Les alternants formés sur les domaines techniques représentent 12 % des salariés du commerce et de la réparation automobile, soit plus que la moyenne nationale (10%). La prime revient à la Saône-et-Loire (16%), le Doubs et la Nièvre (14%).

En Bourgogne-France Comté, l’insertion professionnelle continue sa progression avec un taux de 72% des apprentis sortis de formation en 2022 qui étaient en emploi salarié six mois après la fin de formation (pour une moyenne nationale à 73%).

« Les certifications de branche répondent à la fois au public (jeunes en formation initiale, salariés, demandeurs d’emploi) en privilégiant la pratique professionnelle et aux besoins des entreprises du secteur (auto – camion – moto – vélo) » affirme Nadège Manger-Vernier, Responsable territoriale Bourgogne-France-Comté de l’ANFA.