Assainissement : un prêt de 2,9 M€

La communauté de communes a voté un plan pluriannuel d’investissements de 20 M€. Pour la tranche 2022-2023, elle a pu compter sur le soutien de la Banque des Territoires.

0
69
Le président de la communauté de communes, Clément Pernot, et le directeur régional de la Banque des Territoires, Mathieu Aufauvre, lors de la signature.

« Le motif est à souligner puisqu’il s’agit de l’aménagement de notre réseau, afin qu’il soit conforme avec la loi », a introduit Clément Pernot, président de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura. Jeudi 1er septembre, l’élu a signé un Aqua Prêt de 2,9 M€ à taux fixe sur ressource de la Banque Européenne d’Investissement sur 25 ans avec le directeur régional de la Banque des Territoires, Mathieu Aufauvre.
En effet, des arrivées d’eaux claires parasites et météoriques ont conduit à la vétusté du système d’assainissement de Champagnole alors même que la station d’épuration a été construite il y a une vingtaine d’années seulement. Pour y remédier, la collectivité s’est dotée d’un ambitieux programme de travaux qui comprend des opérations de mise en séparatif réparties sur l’ensemble du système d’assainissement de la station de traitement des eaux usées de Champagnole. Les travaux réalisés visent à augmenter significativement la part des réseaux en séparatif sur la commune, qui représentaient 44 % des réseaux d’assainissement en 2019.

Protéger les milieux aquatiques

« Il faut avoir conscience de l’ampleur de ce qui est en train de se réaliser, poursuit Clément Pernot. L’objectif est de protéger les milieux aquatiques. » La communauté de communes a voté un plan pluriannuel d’investissements de 20 M€. Le coût total de la tranche des travaux 2022-2023 s’élève à 5,7 M€. « On ne peut consentir ces efforts que si l’on a la facilité de le faire. On est dans une situation prospère, mais on ne peut pas s’engager à la légère. » La Banque des territoires, « interlocuteur de premier plan », le permet avec son Aqua prêt de 2,9 M€.
L’offre Aqua prêt permet de financer des travaux portant sur les infrastructures d’alimentation en eau potable, d’assainissement des eaux usées, ou de traitement des eaux pluviales. « La Banque des territoires est un établissement public qui œuvre pour le développement des territoires, les différentes transitions, pour accompagner les collectivités », a présenté son directeur régional. « C’est un élément clé de la vie quotidienne. Il est important pour nous d’avoir une action volontariste, certes en prêt. »
La Banque des territoires, ayant « la capacité d’être présente », se présentant comme un « partenaire fidèle », la collectivité peut espérer obtenir de nouveaux prêts pour la suite des travaux.