Deux nouvelles placettes de compostage pour l’économie circulaire et l’implication citoyenne

0
680
Inauguration place Faramand (photo Yann Pingand ville d'Arbois).

Dans le cadre de la Redevance Incitative, deux placettes de compostage étaient inaugurées vendredi dernier : l’une place Faramand et l’autre promenade des Tiercelines.  « Ces mises en place sont le résultat d’une véritable aventure collective et d’un projet de mandat » rappelaient Valérie Depierre et Jeanne Boudry. « Lorsque nous l’avons écrit dans notre programme, précise Jeanne, aucun(e) d’entre nous ne connaissait la loi AGEC (Anti Gaspillage et Économie Circulaire) et toutes les règles afférentes ».

Un travail de longue haleine

De nombreuses personnes ont « phosphoré » sur ce projet notamment le comité consultatif environnement et les interlocuteurs du Sictom. Un gros travail a été réalisé sur l’image négative du compost (odeurs, nuisibles), il fallait trouver des réponses et le maître composteur du Sictom, François Mathivet, a été d’une aide précieuse. Par ailleurs, deux agents municipaux et 40 habitants volontaires ont suivi des formations pour devenir référents.

« Les habitants du quartier doivent s’approprier les lieux »

« Le compostage était au centre de notre dernière réunion de quartier, confie Isabel, habitante du quartier de Faramand. Notre souhait est de faire de cet endroit un lieu citoyen et nous avons plein d’idées. Nous avons fait une table de quartier en intelligence collective et avons mis vraiment tous les atouts, toutes les questions, les inquiétudes en commun. Notre prochaine réunion traitera encore des questionnements sur ce thème ».

« Ça marche si tout le monde joue le jeu »

Jeanne Boudry a rappelé l’importance de mettre les bonnes choses dans le compost et d’éviter la viande, le poisson, les produits laitiers et les plats en sauce. Les bacs à compost sont directement placés sur la terre pour encourager l’activité des vers de terre, mais les instructions de tri doivent être respectées pour prévenir les odeurs, les rats ou les moustiques. Des référents bénévoles surveillent le processus de tri, prennent en charge les activités de gestion et de communication et participent à la distribution du compost.

Que devient le compost ?

La distribution du compost est collective et sera annoncée via affichage ou communication des référents. Les habitants contributeurs peuvent l’utiliser pour leurs jardins. S’il y a plus d’apports que d’utilisateurs, le surplus de compost sera utilisé par les services techniques municipaux qui sont aussi contributeurs en apportant le broyat.

Infos : actuellement 5 placettes de compostage en Arbois : place Faramand, promenade des Tiercelines, HLM avenue Leclerc, résidence de la cascade et résidence de la faïencerie.  La communication doit être améliorée pour encourager les habitants à s’approprier le site et à participer à cette aventure collective.

Tous renseignements SICTOM de Champagnole au 03 84 52 06 64 ou https://www.sictom-juraest.fr/