Antorpe / Saint-Vit : le futur pôle multiservices dans les starting-blocks

Le projet de construction du futur pôle scolaire, d’Ehpad et multi-services est définitivement validé par le conseil municipal. Rencontre avec Dominique Nicolin, Maire délégué d’Antorpe, adjoint au Maire de Saint-Vit en charge de l’enfance, du scolaire et de la jeunesse, auquel nous avons demandé les informations qu’attendent les habitants concernés.

0
1671
Le maire d'Antorpe nous montre le tarrain acquis pour le projet

Dominique Nicolin, quelles seront vos motivations quant au pôle scolaire ?
« Vous savez, nous partons du principe de poursuivre nos efforts en direction des écoles et de nos enfants ; nous nous sommes dores et déjà engagés avec une forte volonté au développement durable dans nos écoles et face à cette volonté nous avons une école, René Roussey, qui vient de décrocher le label E3DD (Ecole en Démarche de Développement Durable). »

Comment s’articule votre action ?
« Un groupe d’élèves de tous les âges, issu de différentes classes s’investit et fait des propositions. La Municipalité a bien sûr suivi cette démarche, puis a contribué à mettre en place les premières actions : utilisation d’un composteur, création d’un jardin, installation de récupérateurs d’eau, fleurissement de l’école avec des vivaces et bientôt des bulbes et un jardin des senteurs ! ».

Ces réflexions sont-elles aussi au cœur de la restauration scolaire ?
« Là c’est un grand oui et ce dossier me tient particulièrement à cœur ! C’est en effet autour des valeurs de développement durable que la collectivité a fait de véritables choix de qualité des repas et nous suivons la loi Egalim.
L’article 24 de la loi Egalim impose à la restauration collective publique d’offrir, à compter de 2022, au moins 50% de produits durables ou sous signes d’origine ou de qualité dont au minimum 20% de produits BIO y compris en conversion.

A mon sens, il est nécessaire d’aller vers la réduction du gaspillage alimentaire et la valorisation des déchets issus des repas. Afin d’éveiller les enfants au goût, de leur permettre de découvrir de nouvelles saveurs et de les sensibiliser à la lutte contre le gaspillage, le service restauration scolaire de la commune propose, chaque année, des animations riches et variées autour de l’équilibre alimentaire et du goût… »

Le nouveau pôle suivra donc cette voie déjà tracée ?
« Absolument ! Ce sera la suite logique de tous les efforts menés ; ce groupe scolaire sera construit en adéquation avec ces valeurs de développement durable : bâtiments à énergie positive, chauffage bannissant les énergies fossiles (utilisation de la géothermie, installation de panneaux solaires, toits végétalisés etc…) C’est ce choix qui a été fait par l’équipe municipale, et petit à petit, l’ensemble des bâtiments communaux évoluera dans ce sens. De plus, il est à noter ce projet a également été porté compte tenu de l’ancienneté, voire la vétusté des bâtiments des écoles Jouffroy- d’Abbans et Claude-Nicolas Ledoux qui induisent des coûts de fonctionnement très importants pour la ville… ».

Un Ephad et un pôle médical…

Outre l’école qui formera le centre de la parcelle, un Ephad de 88 lits sera construit en mode Résidence Autonomie sur la gauche du terrain, sur la droite c’est un pôle médical qui sera construit, le premier arrivé sera un dentiste, puis un orthophoniste etc… Une salle mutualiste sera adossée à l’école et servira de cinéma, d’accueil pour les associations, de salle pour les activités des élèves, une crèche est également prévue ; bref le projet est ambitieux !
L’acquisition du terrain est d’ores et déjà opérée et signée, l’emplacement se situe sur le site dit de « La Hourette », rue de la Combe du Four qui relie la rue d’Ougney à la D13 de Saint-Vit à Ferrières les Bois.
Restent encore des appels d’offre concernant la maitrise d’ouvrage dont les achats de matériaux surtout ; compliqué en cette période d’incertitudes au vu de la conjoncture, puis sans doute l’aspect circulation routière et accès. Ce nouvel équipement a été confié par la municipalité à l’agence Archi+Tech de Besançon, spécialisée dans ce type d’équipements, qui a présenté un projet architectural dans le cadre d’une démarche de construction réfléchie, innovante et exemplaire, articulé selon le cahier des charges soucieux de l’engagement de la ville de Saint-Vit en faveur de la transition énergétique.
Le pôle scolaire abritera 6 salles de classes maternelles et 16 salles de classes primaires, avec un potentiel de 30 classes ainsi qu’un centre périscolaire et un large espace restauration.
Le premier « coup de pioche » est prévu dès le début de l’année 2024.
A suivre…

 

Esquisse du futur site (image non contractuelle