Champagnole & Région. 16,2 millions d’investissements votés

Les élus de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura viennent de voter à l’unanimité le budget de la collectivité.

0
543
La maison de santé représente 7 % du budget investissements 2023.

« On n’est pas des petits joueurs. » Le président de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura, Clément Pernot, s’est réjoui des investissements voulus par sa collectivité sur l’année 2024 : 16,2 millions d’euros !

Cette somme est constituée de 8 849 770 € sur le budget général et 7 362 573 € sur le budget assainissement (pour l’essentiel, il y a d’autres budgets annexes). Parmi les projets les plus importants du premier : bâtiment Gresset (1 M€), micro crèche (450 000 €), groupe scolaire de Nozeroy (2 300 000 €), avance abattoir (720 000 €)… Les travaux d’assainissement sont programmés à Champagnole (4 872 470 €), Le Vaudioux (1 030 307 €), Foncine-le-Haut, Saint-Germain-en-Montagne…

Le maire de Champagnole, Guy Saillard, s’est étonné de ne pas voir d’enveloppe pour aider les communes. Si la communauté de communes l’a fait par le passé, Clément Pernot a modéré l’enthousiasme de certains élus qui proposaient de laisser la communauté de communes gérer tous les centres aérés par exemple. « Prenez du fonctionnement et vous serez demain Ecla, Saint-Claude… Elles n’ont plus aucune utilité. »

A noter que le budget fonctionnement est de 11 759 000 € avec une hausse des charges de personnel (+ 231 155 €) et de la contribution au Service départemental d’incendie et de secours (+ 60 000 €).

Les élus communautaires avaient étudié au préalable le compte financier unique 2023, excédentaire. Le budget général investissement était de 9 700 679 € (dont 4 990 229 € de reste à réaliser) et se décomposait ainsi : DST relance (24 %), économie (23 %), aménagement numérique (14 %), micro crèche (8,2 %), maison de santé (7 %)…

De nouveaux élus

De nouveaux élus ont rejoint le conseil communautaire : Vincent Jeannot, maire par intérim de Cuvier suite au décès de Patrick Dubrez et un représentant de la commune de Loulle en l’absence du 12e vice-président, Xavier Racle, démissionnaire, et du maire par intérim Frédéric Cordier. « Chacun d’entre nous regrette le départ de Xavier Racle et les conditions dans lesquelles il se passe. S’il souhaite communiquer, il peut le faire quand il veut dans cette assemblée », a seulement commenté le président.