Jura Nord. Où en est le groupe scolaire de Mont-sous-Vaudrey ?

Rencontre avec Étienne Rougeaux, président de la communauté de communes du Val d'Amour, pour évoquer l’avancée du projet du groupe scolaire de Mont-sous-Vaudrey.

0
2810
Étienne Rougeaux. Crédit : Anthony Soares.

Concernant dix communes (Augerans, Bans, Belmont, La Loye, La Vieille-Loye, Montbarrey, Mont-sous-Vaudrey, Nevy-lès-Dole, Santans, Souvans) et porté par la communauté de communes du Val d’Amour, le groupe scolaire de Mont-sous-Vaudrey a été annoncé il y a quelques années.

Après celui de Chamblay, deux autres groupes scolaires devaient se constituer dans le Val d’Amour : celui de Mont-sous-Vaudrey et celui de Mouchard. « Le groupe scolaire de Mouchard est en stand-by. Pour le moment, le projet n’est pas mûr. Je pense qu’il reviendra à un moment ou à un autre en phase de réflexion, mais pour le moment, il n’est pas mûr ! », confie Étienne Rougeaux.

« Avant de parler de groupes scolaires, ce qu’il faut voir, c’est avant tout parce qu’on est confronté à une baisse importante de la natalité, et donc, des effectifs, qu’on est confronté à cette démarche de réorganisation scolaire à l’échelle du territoire du Val d’Amour. On est passé de pratiquement 1000 élèves à 650 en l’espace de 7/8 ans. On a une baisse très nette des effectifs. On croise les doigts pour être aujourd’hui dans le creux de la vague. Pour le moment, on n’en a pas la confirmation », poursuit-il. Sur le court terme, l’idée est aussi d’éviter des fermetures de classes.

 

Un groupe scolaire… mais pour quand ?

Une ouverture en 2026/2027 ? Étienne Rougeaux est formel : « Je pense que ce sera plus tard que cela ! Les choses avancent dans la réflexion. […] Nous, notre objectif, c’est bien d’arriver à avoir, d’ici à-peu-près quatre à cinq ans, réussi à construire ce groupe scolaire à côté du collège et en ayant les effectifs actuels d’enseignants maintenus. » Donc au crépuscule de la décennie (2028/2029) ? Difficile de s’avancer… Le contexte actuel et à venir aura des conséquences aussi sur la date de livraison.

 

Combien ce groupe coûtera ?

À la question du budget, Étienne Rougeaux avançait en 2022 que l’opération coûterait entre 5 et 7 millions d’euros. Mais maintenant que le contexte a bien changé, il est difficile d’en dire plus… « En cours de route, on se retrouve avec le covid, le conflit en Ukraine. On ajoute à cela le conflit au Moyen-Orient. On a à la fois, une augmentation des coûts énergétiques, une augmentation des coûts de la construction et une évolution très forte des taux d’intérêt. Les chiffrages qu’on a aujourd’hui sont nettement plus élevés. Qu’est-ce que ce sera au moment où on aura lancé les travaux ? Je suis incapable de vous répondre. »

 

Mont-sous-Vaudrey se prépare

Mont-sous-Vaudrey se prépare à accueillir ce groupe scolaire. « La commune a acheté un terrain de 70 ares, entre le gymnase et le collège », explique Paulette Giancatarino, maire du village. Elle devrait également acquérir 60 ares pour l’accessibilité et les parkings.
Notons aussi qu’une opposition à ce projet existe dans le Val d’Amour.