Une interview exclusive du Père-Noël

0
215

Quel âge as-tu ?
Je suis tellement âgé que je me souviens même plus mon âge mais c’est beaucoup !

Où habites-tu ?
J’habite au pôle Nord dans une grande maison toute illuminée avec une grosse cheminée et un atelier à côté où je prépare les cadeaux avec mes lutins.

Père-Noël, es-tu marié et as-tu des enfants ?
Je suis marié à la mère Noël mais qui est très timide. C’est pour cela que nous la voyons rarement.

Comment s’appellent tes rennes ?
Mes rennes sont nombreux mais le chef des rennes est Rudolf avec son nez rouge qui brille dans la nuit. Il y a aussi Tornade le plus rapide, Fringant le plus beau, Comète, Tonnerre et pleins d’autres.

Que mangent-ils ?
Ils mangent des carottes, de l’herbes et des bourgeons de sapins et de temps en temps, je leur donne des petites friandises.

Combien de temps mets-tu à déposer tous les cadeaux ?
Je mets toute la nuit du 24 au 25 décembre pour déposer les cadeaux dans chaque maison au pied du sapin.

Combien de lutins t’aident à les préparer ?
Il y a beaucoup de lutins pour m’aider. Je n’arrive même plus à les compter mais chacun a un rôle bien précis.

Comment fais-tu pour avoir toujours le même costume ?
J’ai plusieurs costumes afin d’être toujours impeccable quand je rencontre les enfants et les parents.

Comment t’envoyer notre liste de cadeaux ?
Il suffit d’écrire Père-Noël sur l’enveloppe, le facteur connaît mon adresse.

Pourquoi ne viens-tu pas plus souvent ?
Je ne peux pas venir plus souvent car toute l’année, j’imagine de nouveaux jouets, je les fabrique et ça prend beaucoup de temps car il y a des millions de jouets à confectionner.

Qu’est-ce que tu préfères que les enfants te laissent à manger ?
J’aime bien que l’on me laisse des petits gâteaux car je suis très gourmand et une boisson chaude afin de me réchauffer.

Quel est le plus joli cadeau qu’un enfant t’ait laissé ?
Le plus beau cadeau qu’un enfant m’ait laissé est sa tétine. Il m’a promis d’arrêter de sucer son pouce car il voulait devenir grand. Mais tous les dessins me font énormément plaisir, je décore mon atelier avec, comme ça je pense toute l’année aux enfants.


Julien Roueire : « Interpréter un rôle, j’adore ça ! »

Julien Roueire : « Interpréter un rôle, j’adore ça ! »

Depuis quand joues-tu les Père-Noël ?
Je joue au Père-Noël depuis plus de huit ans maintenant. La première année a été très stressante car j’avais peur de ne pas être à la hauteur. Et puis, une fois devant les enfants, de voir leurs yeux admiratifs devant ce personnage qui apporte que du bonheur… Je me suis pris au jeu. Tous les ans, c’est un réel plaisir de le faire.

Où les enfants peuvent-ils te rencontrer ?
Les enfants pourront me rencontrer le dimanche 19 décembre à Poligny. Je vais descendre de la collégiale. Puis je viendrai vers eux afin de faire des photos et d’écouter leurs souhaits.

Quelle est ta meilleure expérience en tant que Père-Noël ?
Ma meilleure expérience en tant que Père-Noël est celle de la tendresse et des secrets que les enfants peuvent m’apporter et me dire.

Ta plus mauvaise ?
Je n’ai pas de très mauvaise. Peut-être celle de ma doublure qui descend le long de la collégiale : sa barbe s’est prise dans la corde et il a eu très mal (rires).

Aimes-tu jouer d’autres personnages ?
En effet, interpréter un rôle et me transformer, j’adore ça ! Je suis transformiste depuis plus de quinze ans en plus de mon métier principal de restaurateur. Mon autre personnage, Melle Pétula, est bien éloigné du rôle du Père-Noël et plus technique car il faut y associer deux heures de préparation maquillage et habillage au lieu de quinze minutes pour le Père-Noël et une chorégraphie et un play back. Je remonte sur scène à Poligny lors d’une soirée cabaret avec d’autres artistes le samedi 14 mai 2022.