Thoiria : commémoration au Mémorial des Granges

0
216
Une audience importante a suivi la cérémonie commémorative des événements tragiques du printemps 1944.

« Le devoir de mémoire est un devoir universel, de vérité et de justice. Le devoir de mémoire est un devoir sacré… ». Samedi 23 avril en fin d’après-midi au monument aux morts des Granges, plusieurs dizaines de personnes étaient rassemblées pour commémorer la mémoire de huit victimes, membres de la résistance, assassinées par les Allemands et les miliciens. On notait la présence d’élus locaux et départementaux, des représentants des associations patriotiques et d’anciens combattants, et de nombreux habitants de la région.
Dirigée par Alain Picard, président du comité local du Souvenir français, la cérémonie s’est conformée ensuite au rituel habituel, dépôt de gerbes, discours,  chants patriotiques et sonneries des clairons de l’Union musicale clairvalienne. Le maire de Thoiria, Franck Steyaert, a retracé ensuite l’épisode sauvage de l’exécution des victimes. « A travers ces héros, nous commémorons la mémoire de tous les résistants, des déportés, des combattants, des patriotes, qui ont laissé leur vie pour que nous soyons libres aujourd’hui ».
Les victimes : Gustave Chevassus, Gaston Janier, Joseph Monnier, tous trois de Thoiria, Georges Baumann de Nancy, Max Foissotte de Petit-Noir, André Fourt de Lons-le-Saunier, Maurice Poilevage de Lons-le-Saunier et Maurice Rouillier de Pontarlier.

Pascale Négri