Rubrique. Au fil des voyages. Contemplation nocturne

0
375
Des aurores boréales observées à Arbois, vers 2h15 du matin. Crédit photo : Philippe Bruniaux, avec l'autorisation de l'auteur.
Dans la nuit du 10 au 11 mai 2024, comme beaucoup de Francs-Comtois, j’ai observé les lumières du nord. C’est amusant, nous parlions justement d’organiser une croisière en Norvège pour voir des aurores boréales l’an prochain. Cela devait être un prochain « Au fil des voyages ». Il faut dire que l’activité solaire provoquera de magnifiques aurores boréales en 2025, et déjà cette année. La preuve !
Dès que j’ai vu sur Météo franc-comtoise et sur Facebook que des aurores boréales étaient visibles en Franche-Comté, je me suis aussitôt précipité sur les hauteurs de Besançon, tout en prévenant ma famille dans le Jura. Un moment assez improbable et rare s’ensuivit. Sous un croissant de lune, au milieu des étoiles, le ciel était rose. Un temps de contemplation nocturne, dans notre quotidien effréné. Quelques heures de pause, de poésie. Et l’occasion de se transporter loin depuis chez soi, par un phénomène lié à un imaginaire d’ailleurs. Le voyage venait à nous tous !
Bref, comme beaucoup de Francs-Comtois, je pensais voir mes premières aurores boréales en Suède, Norvège ou Islande. Et bien, ce fut à Besançon. Comme quoi, la beauté du monde est quelquefois à notre porte. Il suffit juste de l’apprécier.