Passion Husky

Dire que Daniel Stolarek est un passionné de huskys est un doux euphémisme. Il y consacre la majeure partie de son temps, et a même récemment déménagé dans une demeure offrant encore plus d’espace pour ses précieux compagnons.

0
585
Le husky est un chien d'une grande intelligence, et ayant besoin de grands espaces pour pouvoir se défouler

Pourquoi avoir choisi le husky ?
J’ai toujours aimé les chiens nordiques. J’ai commencé avec un berger blanc nordique, puis j’ai adopté mon premier husky. Ma passion a commencé ainsi. J’ai immédiatement apprécié leur force de caractère, leur intelligence et le challenge qu’ils représentent. Ils doivent travailler en permanence, ont besoin d’être sans cesse stimulés pour évoluer et être heureux. Mais comme ils ont leur propre personnalité, souvent bien marquée, je dois m’adapter à chacun d’entre eux, ne pas faire de généralités. C’est sans doute cela qui m’attire le plus chez eux : la nécessité de me conformer à leur identité propre pour les rendre heureux.

Comment l’aventure de l’élevage a-t-elle commencé pour vous ?
C’était il y a huit ans, lorsque j’ai eu ma première portée de chiots. J’avais un seul couple à la base et aujourd’hui, je possède 6 femelles et 4 mâles. Ils s’entendent tous vraiment très bien et ont tous leur propre histoire. J’ai, par exemple, recueilli des chiens abandonnés, qui sont plutôt indépendants alors qu’il y a trois femelles qui sont, au contraire, beaucoup plus fidèles, un peu pots-de-colle. C’est là qu’on reconnaît les différents caractères des animaux.

Le husky est un chien majestueux

J’ai une gestion très précise de l’élevage : un calendrier bien rempli comportant les dates des chaleurs, de vermifuges, de vaccins…Mes chiens sont suivis par un vétérinaire extraordinaire, Gabriel Hubschwerlen, exerçant à Seurre. Il est top, vraiment ! Il me répond même les dimanches et jours fériés en cas d’urgence. Il connaît les chiens par cœur, et sait tout d’eux. C’est un soulagement énorme d’avoir quelqu’un d’aussi professionnel sur qui compter !

 

Comment procédez-vous pour les portées ?
Il existe deux grands types de huskys : la catégorie course et la catégorie show. Les premiers sont amenés à tirer des traîneaux par exemple, ont besoin de se dépenser sans cesse tandis que les seconds sont tout en élégance. Je fais en sorte que les progénitures disposent des deux aspects tout en mixant les couleurs : gris clair, gris foncé, roux, marron et noir et blanc. Aujourd’hui, je recherche actuellement un mâle tout blanc. Je lance une bouteille à la mer, on ne sait jamais !
Tous les chiots issus des portées sont inscrits au LOF, puisqu’ils sont tous de parents pure race.

Daniel nous présente l’un de ses petits protégés

Nous sommes actuellement en pleine période de saillie. Je laisse passer un an entre deux portées par femelle. En moyenne, entre 5 et 9 chiots naissent. Nous venons toutefois d’assister à un fait rarissime il y a quelques jours. Une de mes jeunes femelles a fait une grossesse sans que je le voie ! Je l’avais trouvée bizarre un jour et le lendemain matin, un seul et unique chiot se tenait à ses côtés. C’était un instant magique !

Comment l’élevage fonctionne-t-il financièrement ?
Tout ce que l’élevage rapporte est immédiatement reversé pour le bien-être des animaux. Je ne vis pas de ma passion, je travaille en usine à côté. Je vends par ailleurs des laisses, colliers et harnais pour chiens. De plus, je travaille avec un fabricant de croquettes, Alexandre Guenot  de Mâcon. Il élabore des aliments parfaitement équilibrés pour les huskys, qui en raffolent ! Tous les grands chiens peuvent en bénéficier et je ne nourris mes propres bêtes qu’avec ces croquettes. Si les propriétaires de chiens sont intéressés, je peux leur en fournir.
De plus, les bénéfices générés par la vente des chiots me permettent d’équiper l’enclos de mes huskys en cabanes et piscines. Trois boxes supplémentaires sont accolés à la maison, pour les mises-bas. Ils sont fabriqués en béton, pour une meilleure isolation et sont sous caméra surveillance. Cela me permet de suivre l’avancée de la mise-bas mais également de les protéger contre d’éventuels ravisseurs.
En projets, j’aimerais vraiment créer un espace toilettage avec une aire de soins. Je pourrais ainsi prendre soin de mes animaux en cas de petits bobos, dans un espace spécifiquement dédié, pour plus de confort et de sécurité pour eux.

 

Vous proposez des chiots à l’adoption. Concrètement, comment cela se déroule-t-il ?
Le husky est un chien très populaire, il y a donc beaucoup de demandes. Mes chiots sont déjà réservés avant même d’avoir vu le jour ! Le futur propriétaire est invité à venir me voir. Nous organisons notamment des visites d’élevage chaque week-end. Nous discutons ensemble du projet. Je cherche à savoir où il vit, comment il compte s’en occuper… Je veux savoir s’il coche toutes les cases pour que l’animal soit heureux en sa compagnie. Les huskys ont des besoins très spécifiques, ils ont besoin de bouger, ils doivent absolument avoir des maîtres actifs, qui les sortiront en balade le plus souvent possible. Enfermer un husky dans un appartement, c’est assurer son malheur ! Toutefois, ils apprécient aussi leur petit confort et ne rechignent pas à s’étendre sur la couche la plus moelleuse possible pour récupérer de leurs efforts.

Sa petite bouille fait craquer de nombreuses personnes à la recherche de nouveaux compagnons

A l’adoption des chiots, je donne des conseils pratiques en fonction de la race mais aussi, et surtout, en fonction du caractère du chiot. Je me tiens à la disposition des nouveaux adoptants en permanence, rien ne compte plus pour moi que le bien-être des chiens.

A qui s’adressent précisément les huskys ?
Les huskys s’adaptent à toutes les configurations de familles : avec enfants, même en bas âge, couple de sportifs, célibataire dynamique, musher…Vous l’aurez compris, il faut que ça bouge ! A titre d’exemple, nous avons un couple de propriétaires, pompiers, qui font courir leur chien de 30 à 35 kilomètres à chaque sortie ! Il est vrai aussi que certains peuvent être feignants… Nous en avons un notamment qui se lasse au bout d’une heure de balade. Ça le gonfle !

Il est indispensable de sortir le husky pour de longues promenades

Afin d’éviter que votre chien s’ennuie lors de vos absences, il est préférable alors d’en adopter deux. Ils joueront et se défouleront ensemble et la journée passera beaucoup plus vite pour eux ! C’est un paramètre à prendre en compte au moment de l’adoption : le temps que vous leur accorderez chaque jour.
Les huskys sont très pacifiques, il n’y a pas une once d’agressivité en eux. Mon propre fils de trois ans joue en toute sécurité avec eux. Il a carrément son chien à lui, né le même jour que lui. Cela crée des liens, forcément ! Enfin, les huskys sont très protecteurs envers leurs maîtres.

 

Comment se déroule la vie au sein de l’élevage ?
Mes chiens ont accès en permanence à un terrain de 25 ares, ce qui leur permet de se dépenser sans compter. Comme ils vivent en meute, une hiérarchie s’est créée : mon mâle de 14 ans en est le chef. Il y a ensuite une population assez importante de chiens âgés de 4 et 5 ans. La plus jeune n’a que trois ans et elle n’aura sa première portée qu’à 4 ans. C’est un âge idéal pour une première fois : la chienne est assez mature pour devenir mère.

Daniel prône le plus grand respect envers ses animaux en ce qui concerne les portées

Il n’y a pas de bagarre au sein de la meute, ils s’entendent tous très bien. Ils sont autonomes pour les croquettes et l’eau qu’ils ont à volonté et en permanence. Je remplis des silos une fois par semaine. Je vais les voir chaque jour pour les caresser, jouer avec eux, les stimuler…je profite de ces meilleurs moments autant que je peux ! Je suis bien soutenu par tous les membres de ma famille, c’est une passion que nous partageons tous.
Je promène mes chiens le plus souvent possible, environ 1h à 1h30. J’en prends deux différents à chaque fois, que je sois en course à pied ou en vélo.

 

Avez-vous des nouvelles des chiots que vous vendez ?
Oui, très régulièrement, les nouveaux propriétaires postent des infos et des photos de leur nouveau compagnon. La page facebook* notamment est très active et c’est toujours un régal de les voir grandir, évoluer, être heureux, tout simplement. De plus, je dispose de place pour accueillir les chiens issus de mon élevage lors des déplacements de leurs maîtres. C’est fou ! Dès qu’ils reviennent ici, ils reconnaissent les lieux et me font une fête incroyable ! Les autres chiens les reconnaissent aussi et les intègrent sans problème dans leur meute. C’est une grande joie pour tout le monde de les revoir, une histoire qui continue et qui, croyez-moi, n’est pas prête de s’arrêter !

* https://www.facebook.com/thewolfsiberian

Marie Rousselet