Parcours de Léa Balducci, vers sa petite entreprise LeALaB

0
292
Léa Balducci.

Quelle est la signification de votre logo, du nom de votre entreprise ?
« Léa, est mon prénom ; le A est une forme de pyramide mais aussi la première lettre de mon deuxième prénom qui est Aurélie, la lettre “A” est présente dans chacun de mes prénom et mon nom. Lab, c’est le début de mon nom Balducci à l’envers; c’est aussi mes initiales L.A.B. ; mais LaB signifie aussi Laboratoire dans le sens de la recherche, de la création. C’est tout moi, je suis toujours en recherche, à réfléchir, à innover, à me projeter…Cette entreprise est une partie de Moi…  j’ai ce nom dans la tête depuis fin 2012 et je crois bien que toute mon identité est dans ce nom ».

Le logo.

Racontez nous votre histoire...

J’ai réalisé un BTS Design de Mode et Environnement option : Textile, Matériaux Surface à l’Ecole Olivier de Serres à Paris, suite à une année effectuée aux Beaux Arts à Mulhouse, afin d’être prête à entrer dans cette école de prestige. J’ai obtenu mon BTS en 2009 et suis ensuite partie 6 mois en Angleterre dans le cadre du programme Leonardo da Vinci programme (Ex ERASMUS). Sur place, j’ai intégré l’école Chelsea College of Arts en Design Textile qui propose cette formation à la frontière entre design et art et j’ai obtenu mon diplôme avec mention en 2012. Je suis restée 9 années à Londres.
J’ai d’abord travaillé comme vendeuse, notamment chez Hermès sur plusieurs missions où je faisais l’intermédiaire, traductrice entre des artistes et artisans parlant le français et les membres d’Hermès de l’autre. J’ai apprécié cette idée de partage, de connexion, de communication.

Bracelet Quartz rose.

Ensuite, j’ai travaillé pour une chaine de magasins américains « Anthropologie » reconnu pour ces superbes vitrines qui sont comme des expositions à part entière avec des objets en 3D. J’y ai découvert et appris le métier de Visuel Merchandiser, l’équivalent de décorateur d’intérieur mais pour magasins. Puis j’ai intégré l’entreprise britannique Heal’s, connue pour promouvoir le design moderne et les jeunes designers de talents ; elle propose des meubles, des luminaires et des accessoires pour la maison. J’étais, là aussi, Visuel Merchandiser et chargée de créer les vitrines, les décorations dans les différents espaces du magasin pour mettre en scène et en valeur les produits. J’y suis restée trois ans et demi.

Et après ?

De là, j’avais envie de voyager, ne me sentant pas rester dans cette ville de Londres où la vie se déroule à 100 km/h et où il fait assez gris. Javais besoin de soleil, aussi j’ai fait ma demande de visa tourisme-travail pour l’Australie que j’ai obtenu pour 1 an. Mon but était de ralentir, de partir au bout du monde au soleil et d’entreprendre un nouveau challenge, de découvrir de nouvelles cultures et façons de vivre. Arrivée sur place, jai voyagé et travaillé pendant un an dans des fermes, au contact de la population locale et aussi d’autres jeunes comme moi.

Colliers Homme.

Après cette année, j’ai eu ensuite envie de partir vers l’Asie et suis allée en Indonésie, en Thaïlande et aux Philippines. C’était à ce moment-là un véritable travail sur moi qui s’est opéré et j’ai effectivement beaucoup appris sur moi. Aux Philippines surtout, j’ai pu me poser les bonnes questions et trouver beaucoup de réponses ; je « design-ais » ma journée et cela m’a ouvert des portes intérieures et extérieures.

L’atelier de création.

Le retour en France…

En 2020, je suis revenue en France, d’abord en Île de France, chez ma mère où je suis restée plusieurs mois. Puis, je suis venue à Dole rejoindre mon père pour l’aider avec son entreprise de cabanes dans les arbres. Cela me parlait bien, le fait d’être plus proche de la nature, de me retrouver et de trouver mon chemin de vie.
En 2021, j’ai réalisé un bilan de compétence et une reconversion professionnelle. Le bilan qui
en est ressorti, et que je savais déjà : j’aimais l’art et le contact humain, l’aide à l’autre. En parallèle, je me suis ouverte au bien-être, à la méditation, à la nature….
En effet, la nature force à prendre le temps, à être dans le moment présent.
Les idées ont cheminé et je décide de créer mon entreprise en octobre 2022, sur la création de bijoux, accessoires et peintures aquarelles.
C’est un début, mais je sais que mon projet va évoluer. J’ai déjà envie d’être artiste-autrice en étant plus artiste qu’artisan. Je me suis toujours considérée comme une artiste et je sais que je suis faite pour créer.
J’utilise aujourd’hui le macramé pour mes bijoux et les accessoires que je fabrique et je crée des tableaux de « planètes » en aquarelle. Ces tableaux sont des œuvres originales et uniques où les couleurs des pigments décident du rendu du tableau final ; c’est un peu magique. J’aimerais faire des tableaux plus grands et associer tableaux et fibres.
Le macramé est une technique de voyageurs ; c’est le sens donné, l’intention qui est mise dans l’objet réalisé que je veux transmettre. Aujourd’hui, mes bijoux comportent une ou plusieurs pierres de lithothérapie. J’aimerais aussi associer des objets de la nature à mes œuvres comme j’ai pu faire des bracelets avec des coquillages locaux en Australie. Dans tous les cas, en macramé, chaque nœud est comme une respiration, on décélère et cela permet ou oblige à vivre l’instant, à s’ancrer dans le présent. L’aquarelle en revanche, c’est la spontanéité, la liberté avec beaucoup moins de rigueur ; les deux pratiques sont complémentaires, ce qui est très riche et assez thérapeutique.

Bracelets de cheville.


Dans les boutiques éphémères de Dole…

Cet été, j’ai participé aux boutiques éphémères à Dole afin de présenter mes œuvres au grand public et le rencontrer. En fin d’année, j’aurai un chalet au marché de Noël de Dole et je participerai également à la boutique éphémère chez « Le Delta »* (*Le Delta Dolois : 25 Grande Rue, 39100 Dole). Vous pourrez également me retrouver sur plusieurs marchés de la région et ses alentours. L’année prochaine, je souhaite également proposer des ateliers créatifs, intuitifs, introspectifs..

Décorations macramé et aquarelle.

J’invite donc les curieux et passionnés d’art et d’artisanat à découvrir l’univers personnel de LeALaB. Les verbes qui qualifient mon Laboratoire sont : créer, personnaliser, partager et échanger. Les mots forts qui me portent et que je veux partager et transmettre à travers mes créations sont : Amour, conscience et intention.

Décorations Arbre de Vie et aquarelle bleue.

Pour suivre l’évolution de cette « petite entreprise qui ne connaît pas la crise » suivez-moi !
– sur Instagram : lealab_creation – sur Facebook : LeAlab
Contact : info.lealab@gmail.com

Bracelet Oeil de Tigre.