Économie. Malgré la crise, les sociétés coopératives poursuivent leur croissance !

Malgré une économie française en tension, le bilan annuel reste positif pour les sociétés coopératives dont le nombre de salariés continue de progresser de 3 %, et le chiffre d’affaires de croître de 10 %. Les Scop et Scic résistent à la crise et prouvent ainsi leur capacité de résilience quant aux projets entrepreneuriaux durables.

0
506
Blonde female office worker looking up with smile while holding hands with colleagues. Indoor portrait of friends ready to start joint work project.

La Confédération générale des Scop et des Scic vient de publier son rapport d’activité 2023.
En le parcourant, on y découvre que malgré la conjoncture, les sociétés coopératives confirment leur performance économique en hausse entre 2022 et 2023 (coopératives et filiales).
Ainsi, le Mouvement dresse un bilan positif au niveau national avec +3 % de créations d’emplois par rapport à 2022* (60 056 emplois dans les Scop et 15 367 dans les Scic, hors filiales).
Mais surtout +10 % de croissance du chiffre d’affaires net total avec 9,4 milliards d’euros par rapport à 2022.
Enfin, on note aussi +2 points du taux de pérennité à 5 ans avec 79 % pour les coopératives du Mouvement en 2023, contre 61 % pour l’ensemble des entreprises françaises (source INSEE).

Malgré une conjoncture économique tendue, la dynamique se poursuit

La conjoncture économique a un impact sur l’emploi des Scop et des Scic mais on remarque néanmoins qu’elles sont deux fois moins impactées que les entreprises de moins de 50 salariés selon les données de la Banque de France. Il est à noter surtout que les Scop et les Scic connaissent une dynamique de création qui se poursuit avec près de 4 000 nouveaux emplois !

Une année marquée par la transmission d’entreprises saines

Les nouvelles coopératives issues de transmission d’entreprises saines représentent en 2023 pas moins de 39 coopératives, soit 23 % des créations 2023 et 798 salariés.
C’est à dire finalement, 46 % des salariés des créations 2023 (en hausse de 58 % par rapport à 2022 où les créations en transmissions saines représentaient « seulement » 506 salariés).
On enregistre par ailleurs 66 millions d’euros de chiffre d’affaire, soit 32 % du CA des créations 2023 (en hausse de 25 % par rapport à 2022).
Les principaux secteurs des transmissions saines sont : les services, le commerce et la construction.
Plus globalement, les transmissions d’entreprises saines ont un taux de pérennité à 5 ans de 91,5 % et un taux de pérennité à 3 ans de 93,9 % en 2023

« Partager aussi bien la valeur que le pouvoir de décision »

« Comme en 2008, les Scop démontrent qu’en période de crise, la solution coopérative fait preuve de résilience grâce à une forte implication des salariés et aux réserves de l’entreprise destinées à assurer sa pérennité, mobilisées en cas de difficultés.
D’autres raisons expliquent cette progression : la forte aspiration des travailleurs à de nouveaux modèles d’entreprises plus justes dans la répartition des richesses et le partage de la gouvernance. L’accompagnement du Mouvement, notamment via des aides financières exceptionnelles, convainc également d’opter pour ce modèle. De plus, dans le contexte de crise sociale, économique et démocratique, il paraît indispensable de partager aussi bien la valeur que le pouvoir de décision. C’est ce qui fait la force de notre modèle. Ainsi dans nos entreprises, 46 % des bénéfices ont été versés aux salariés sous forme de participation en 2023, soit largement plus de la moitié des résultats. »,
détaille, avec une profonde conviction humaniste, Jacques Landriot, président de la CG Scop.