Le FC Champagnole continue de grandir

« L’effectif sénior actuel est le meilleur que j’ai connu au club ». C’est par ces mots que Pascal Grenier, président par intérim et dirigeant historique du FC Champagnole plante le décor, à l'aube de la mi- saison.

0
60
Le club champagnolais a ouvert une section Baby Foot

Après un recrutement de qualité pendant l’intersaison, le club affiche de belles ambitions, tout en restant prudent. « Avec un bon début de championnat, et un honorable parcours en coupe de France puisque nous avons été éliminés au sixième tour par une équipe de l’étage supérieur, c’est certainement l’un des meilleurs début de saison du club. Nous restons tout de même prudents dans nos ambitions car le club de Macon (effectivement actuel leader avec 9 victoires en 9 matchs NDLR) fait figure de grand favori dans notre poule. C’est plus compliqué pour notre équipe B qui paie un peu les blessures, mais des solutions ont été trouvé. Enfin des retours au club permettent également à l’équipe C d’être compétitive ». Ainsi, avec l’arrivée récente de deux nouveaux gardiens, les voyants sont au vert pour les équipes séniors. «
Nous venons de faire signer Evan Anthonioz et Jérémy Gresvost, qui vont nous soulager sur le poste de gardien de but, et Jérémy Grevost aura la charge de l’entraînement des gardiens séniors et jeunes ».

Des effectifs en progression

Ce bon début de saison se répercute forcément sur l’ensemble du club qui, contrairement à beaucoup d’associations, voit ses effectifs progresser en ce début de saison malgré une saison blanche dû à la covid. « Romain Grappe encadre notre section féminine qui présente une équipe séniore compétitive et une équipe jeune, en entente avec les clubs de Ney et d’Angillon. Nous avons cinq arbitres que Rarim Adem chapeaute. Le club compte environ 300 licenciés, avec une nouvelle section Baby Foot qui nous permet d’accueillir les enfants dès 3 ans ».
De quoi voir l’avenir avec optimisme donc, d’autant que le club sait pouvoir compter sur un soutien important de ses partenaires.
« Nous avons développé un réseau de sponsors autour d’un projet club qui ont fait preuve d’un soutien important pendant la crise. Et nos partenaires institutionnels ont maintenu leurs subventions durant cette période compliquée. Nous devons maintenant continuer à structurer le club pour en faire un club de nationale 3 ».
De l’optimisme donc pour celui qui s’est engagé pour un intérim de quelques mois, mais qui pourrait bien signer un bail à long terme…