La Société Mycologique et Botanique Doloise (SMBD)

Histoire et organisation d'une société particulière.

0
4081
Sortie mycologique Forêt de Chaux.


Elle a été créée en 1969 et perdure à ce jour, voire se développe sous des angles différents pour continuer de faire découvrir la flore et les champignons de notre territoire.
Les membres de l’association se réunissent chaque lundi à 20h dans leurs locaux à la Visitation afin de déterminer les plantes ou les champignons découverts lors de la sortie précédente. Ce sont de véritables démarches de recherche qui vont permettre à chacun de progresser dans ses connaissances.
Les sorties à la découverte des plantes se déroulent chaque lundi matin d’avril à juillet de 9h à 12h et celles concernant les champignons se feront en automne le samedi de 14h à 17h. Quelques sorties en journée, sont aussi organisées en région, en septembre et octobre afin de découvrir d’autres sites et varier les découvertes. Ces sorties réunissent une trentaine de participants de diverses associations mycologiques de Franche-Comté et cela permet un partage des connaissances et une découverte d’un autre secteur avec d’autres plantes ou champignons.
Les relevés des sorties botaniques sont envoyés au Centre National de Botanique en précisant les lieux réels de découverte (cartographie) et cela enrichit aussi l’inventaire floristique du Grand Dole et permet de constater ou non les évolutions ou changements.
Lors des sorties botaniques il n’est pas rare de découvrir une centaine d’espèces (plantes, arbres, fleurs) à chaque fois. Les plantes sont photographiées et quasi jamais cueillies. L’objectif est de déterminer la famille, le genre et l’espèce.
L’association a une bibliothèque conséquente ce qui est déjà une ressource incontournable qui permet de répondre à beaucoup de questions et de véritables experts membres de l’association sont aussi heureux d’apporter leurs éclairages. L’association a de bonnes relations avec le Conservatoire Botanique National de Franche Comté de Besançon et peut donc être amenée à les contacter.

Sortie botanique Rochefort S/Nenon.

En 2018, l’association avait organisée le Congrès de la Société Mycologique de France à Métabief et ce fût une belle expérience, riche en contacts et connaissances durant toute cette semaine.
L’association est actuellement retenue pour mener une étude mycologique, durant 2 années au moins, sur l’Île du Girard afin de déterminer les champignons existants sur ce territoire.

Durant l’automne…

L’association accueille actuellement environ 70 membres. Tous ne font pas de sorties régulières,car certains s’intéressent plus aux plantes et d’autres aux champignons. Pourtant, comme on le sait plantes et champignons sont étroitement liés grâce aux nombreux réseaux de mycélium souterrains.
Les sorties de l’automne en forêt de Chaux ou de Serre concernent plutôt la découverte des champignons, sachant que quelques plantes sont également intéressantes à cette saison. Pour tout un chacun, pas besoin d’être spécialiste pour participer à ces sorties, il suffit d’aimer et de respecter la nature.

Orchis militaris.

Contrairement aux plantes, que l’on évite de cueillir, les champignons seront cueillis afin de les déterminer ; au moment du ramassage on observe le lieu où ils sont installés, leur environnement, les végétaux et autres champignons qui les côtoient. On peut trouver jusqu’à 5 à 600 espèces de champignons sur notre territoire du Grand Dole. Les sorties se font en groupe et l’ensemble de la cueillette est mise en commun pour détermination.

Ophrys Apifera.

L’objectif premier n’est pas de découvrir les champignons comestibles afin d’en faire des cueillettes « repas », c’est avant tout la découverte sur le champignon, son espèce, son genre, sa famille. C’est aussi comprendre pourquoi il pousse à cet endroit, comment il se reproduit ? C’est une manière de sensibiliser le grand public sur le respect des champignons et aussi des plantes en faisant découvrir leur importance pour nous humains.
En octobre 2022, l’association SMBD a organisé, en partenariat avec l’association des Croqueurs de Pommes, une exposition de plantes (150 espèces), champignons (3 à 400 espèces), et une cinquantaine espèces de pommes et poires, à Goux (La Gouvenelle-Salle des fêtes). Durant ces deux jours les spécialistes ont été là et des déterminations ont été possibles.

Boletus edulis.

Flash sur le ramassage du champignon !

L’équipement du ramasseur est avant tout un panier et surtout pas de sac plastique car le champignon se détériore trop vite dans le plastique et peut devenir impropre à la consommation. Il faut aussi un couteau. Le champignon doit être mangé frais, donc rapidement, le jour même ou le lendemain car il ne se conserve pas longtemps. Le champignon contient 98 % d’eau, est peu nutritif et il n’est pas conseillé d’en consommer trop souvent.
Lors du ramassage, il faut être sûr de bien connaître le champignon en l’observant dans sa totalité (chapeau, pied, base). On ne doit consommer que les champignons dont on est sûr. Le champignon est hétérotrophe et se nourrit des matières organiques exogènes. Aussi, il ne faut pas ramasser les champignons au bord des routes car il capte le CO2, ni dans des champs désherbés car il absorbe ce qu’il y a dans le sol où il est. Où qu’ils se trouvent et même s’ils ne sont pas comestibles,il n’y a aucune raison de les détruire, il faut respecter la nature dans sa globalité.

Amanita muscaria.

Les espèces les plus courantes sur notre territoire sont le cèpe, la girolle ou la chanterelle, le pied de mouton, le rosé des prés, la lépiote élevée, le lactaire délicieux…
La comestibilité des champignons ou des plantes n’est pas un critère important lors des sorties de l’association, même si cela est naturellement indiqué pour toute espèce trouvée.
L’intérêt est avant tout de découvrir la diversité de la nature, sa richesse et de respecter cette nature dans une dynamique d’équilibre de la biodiversité dont l’humain fait partie intégrante.

Contact : SMBD – Président Jean-Luc Millet 06 42 41 81 32