La saison 2023 de ski nordique a déjà démarré aux Tuffes

Le «snowfarming» est de nouveau en route.

0
106
La neige est stockée sur site pour l'été sous une épaisse couche d'isolants naturels sciure ou copeaux de bois.

Le 30 mars dernier se déroulait les championnats de France de ski nordique au stade Jason Lamy Chappuis des Tuffes sur la commune de Prémanon, pour un succès populaire et dans un contexte sanitaire du Covid plus détendu. La météo avait d’ailleurs eu la bonne idée, les jours précédents de remettre sur le site une belle dernière couche de neige propice, afin que la fête soit complète. Néanmoins à la suite de cet épisode sportif gagnant pour le Haut-Jura, les équipes techniques du Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne de Prémanon (CNSNMM) ont constitué un stock de neige à utiliser de nouveau dès le début de la saison nouvelle en octobre/novembre 2022. Et nouveauté de cette année il y a toujours le gros stockage sur le sommet des Tuffes et un plus petit vers l’anneau de pénalité du biathlon  en bas. Le «snowfarming» a déjà démarré cette année…

Garder la neige stockée durant l’été…

La technique du «snowfarming» est une technique née dans les pays scandinaves il y a déjà de nombreuses années, et qui s’est développée dans d’autres pays alpins, y compris la Suisse, l’Italie et la France. Elle consiste pendant la saison estivale, à stoker des tas de neige de plusieurs mètres de hauteur, et recouverts d’une couche isolante telle que de la sciure ou des copeaux de bois. Cet isolant naturel protège la neige de la chaleur et donc de la fonte. Plus il est épais, moins la perte en eau est importante. Ainsi on estime généralement que la perte de neige n’excède pas 20% du stock du départ. Ce qui est un résultat somme toute excellent. La fonte a en effet comme cause la chaleur mais aussi le tassement de la neige en raison de son poids et la durée plus ou moins longue du stockage. De plus des progrès constant sont réalisés chaque année pour diminuer ainsi petit à petit cette déperdition de neige…