La Foire Comtoise revient, aux couleurs du Sénégal

Après deux années sans Foire Comtoise, l'événement revient à Micropolis du 21 au 29 mai. Cette année, le Sénégal est à l'honneur. La venue d'une star du pays est espérée, des nouveautés sont attendues pour la fête foraine et les exposants ont répondu présent.

0
125
Didier Sikkink a officiellement présenté la 94e édition de la Foire Comtoise.

Très croyants les Sénégalais y verront peut-être un signe : leur pays sera à l’honneur pour la première fois à la Foire Comtoise, la même année que la victoire en Coupe d’Afrique des Nations. Une coïncidence qui n’a pas non plus échappé au directeur de Micropolis Besançon Didier Sikkink. « Je rêve d’avoir un invité surprise pour accompagner Magatte Seye. Sadio Mané par exemple mais ça risque d’être compliqué », sourit-il.

Faire d’El Hadji Magatte Seye, ambassadeur du Sénégal en France, celui de la Foire Comtoise 2022, est déjà un joli coup. Le choix du pays et de la personnalité avait été glissés par Jean-Louis Fousseret à Emmanuel Macron. « Il a aussi une vraie volonté d’échanger avec des agriculteurs comtois, dont le travail est très réputé chez eux. Les qualités de la Montbéliarde traversent le monde », poursuit le directeur de Micropolis

Premier pays d’Afrique Subsaharienne

Avec le Sénégal, la 94e édition de la Foire Comtoise marque aussi un tournant : c’est la première fois qu’un pays « d’Afrique Noire » (NDLR : Afrique subsaharienne) est à l’honneur. Dans une ville où la diaspora sénégalaise compte, selon Didier Sikkink « 2000 à 3000 personnes, avec le Grand Besançon. Il y a aussi une association à Pontarlier. On va encore avoir des surprises d’ici le début de l’événement, ce lundi 9 mai la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur recevait encore la délégation qui doit arriver à Micropolis… C’est aussi ça le floklore de la Foire ! ».

Jusqu’à 3000 repas servis en dix jours

Une partie du pays de la Teranga (NDLR : maître mot des sénégalais qui signifie hospitalité. ») transformera le Hall E du parc d’exposition. A commencer par le traditionnel plat du pays. Le public friand de nouvelles découvertes pourra goûter le Bissap et Bouye pour commencer, avant de partager des Fatayas, Pastels et salade. « C’est une tradition de manger en se servant soi-même dans un plat principal. Notre équipe a travaillé avec une cheffe sénégalaise qui cuisine habituellement « à l’œil ». Nous on est obligé d’établir des quantités pour servir près de 3000 repas en 10 jours. », ajoute Eric Ferrand, responsable du pôle restauration. Pour le plat principal, poulet Yassa et Mafé poisson. Les fans d’épices sont aussi satisfaits avec le piment. Impossible enfin de ne pas terminer sur du Ngalakh, une verrine à base de semoule et de beurre de cacahuète. Le Sénégal est l’un des plus gros producteurs d’arachides au monde.

Outre l’alléchant menu, les artisans et artistes sénégalais présenteront leur musique et culture locale, même parfois en déambulation ! « Je n’ai jamais vu des gens faire autant la fête sans n’avoir jamais bu », rigole Didier Sikkink. Plus d’une trentaine de shows seront organisés dans le Hall B2 de Micropolis : Djembé, Sabar, Kora seront au rendez-vous. Une semaine en jaune, vert et rouge pour embellir le parc d’exposition.

Retrouver la fréquentation de 2019

Après deux années sans événement, les organisateurs respirent : tout va pouvoir repartir comme en 2019. « La grande majorité des foires ont toutes enregistré une baisse d’activité, de fréquentation allant de -20 à -30%. Après décompte nous sommes à 4% près, au même niveau qu’en 2019. C’est une première très bonne chose. Nous comptons près de 510 exposants sur 11 hectares d’espace. Ce chiffre est composé à 40% d’entreprises de la région. Certains secteurs ont plus souffert que d’autres et les restaurants cette année sont à bloc par exemple. A l’inverse pour l’habitat, les professionnels ont réfléchi autrement. », explique Laurent Condamine, directeur marketing commercial.

Didier Sikkink et Laurent Condamine

Des nouveaux manèges à la fête Foraine

Avec cinq nocturnes où les restaurants et manèges fonctionneront jusqu’à 23h, les organisateurs espèrent retrouver la fréquentation de 2019, où 133 000 visiteurs s’étaient déplacés. Les premiers forains sont arrivés début mai pour installer les plus grosses attractions. A commencer par les deux nouveautés. Sur six étages, l’Usine, une boîte à rire, propose un parcours de 1000 mètres pour une durée d’environ 30 minutes. De son côté le Super Bowl fera chavirer les participants avec son plateau inclinable et ses voitures qui vont à toute vitesse. Les grands classiques comme le palais des glaces, les montagnes russes, la pêche aux canards ou encore le tir à la carabine sont évidemment de la partie.

Le retour de Miss France

Depuis plusieurs années, la Foire Comtoise est également le rendez-vous des élections départementales de Miss. Cette année le concours sera supervisé mercredi 25 mai par Diane Leyre, Miss France 2022. Une autre gagnante de l’élection pourrait faire son apparition le lendemain, à l’espace Plein Air… où Nicolas Fleury, originaire de Besançon, proposera une performance de passage d’obstacles à vélo. Le champion du monde de VTT Trial en 2015 partage sa vie avec Vaimalama Chaves, Miss France 2019, qui prend plaisir à assister à ses shows. La chanteuse bisontine Ecco sera aussi en concert vendredi 27 mai.

Du beau monde pour retrouver une Foire Comtoise annulée deux années de suite par la crise sanitaire mais dont les ressources laissent présager une édition réussie pour les 100 ans d’existence ! Un anniversaire dont Didier Sikkink retarde l’échéance pour la 100e édition, la nuance est fine, mais l’histoire l’explique. « La Foire a été créée en 1922 et il y a eu deux coupures, pendant la Seconde Guerre Mondiale et à cause du Covid, donc nous sommes à la 94e édition. Il faudra attendre encore quelques années pour fêter le centenaire mais nous répondrons présents ! ».

Martin SAUSSARD