La démographie, un facteur inquiétant sur le bassin de Saint-Claude

Un rebond peut-il être envisagé dès 2024...

0
697
La démographie sur Saint-Claude continue de s'affaisser.

Si en 1975 (l’âge d’or), l’INSEE nous indique que la population san claudienne dépassait les 13.000 habitants, au début des années 2000 elle était déjà au-dessous des 12.000, et la chute depuis est inexorable, pour avoisiner actuellement les 8727 individus selon une dernière parution de l’institut de la statistique.
La descente est vertigineuse depuis une vingtaine d’années, ainsi en 2014 le nombre d’habitants dépassait encore les 10.000 (chiffre administratif important) avec un solde identifié de 10.096. Dans le même temps on peut constater que sur Dole la population est en hausse pour friser les 24.000 citoyens, que Lons se maintient autour de 17.000, et que Champagnole, la 4ème ville du département, est au-delà de 8000 autochtones pour une remontée assez spectaculaire depuis quelques années.
Pour être plus complet, sur le Haut-Jura, seuls certains bourgs de l’intercommunalité de la Station des Rousses, Bois d’Amont, Prémanon, Lamoura  et les Rousses voient leur population croître, sachant que les travailleurs frontaliers sont de plus en plus nombreux à vouloir s’y installer…

Le bout du tunnel ?

Certes sur Saint-Claude, les causes ou plutôt les crises successives sont connues, la quasi-disparition de l’industrie pipière dans les années suivant la guerre 39/45, la mondialisation qui a affecté l’industrie diamantaire, également.
Puis plus près de nous, la fermeture de la ligne SNCF vers Oyonnax, ainsi que la fermeture de la maternité en 2018, ou encore la catastrophique liquidation de MBF ont été des facteurs pénalisants pour le maintien du travail dans le bassin.
Des atouts locaux il y en a, et des tentatives de redynamisation économique sont en place par la municipalité et la communauté de communes, mais cela va mettre du temps pour inverser la courbe, en conséquence des mauvaises relations politiques entre ces deux institutions, pour tirer tous dans le même sens.
Les élections municipales de 2026 devront  apporter du changement dans ces rapports, selon les souhaits de beaucoup de citoyens interrogés…
Et peut-être que le « Projet du Tunnel » pour relier le Haut-Jura à la Suisse, remis au goût du jour récemment fera-t-il partie du programme d’un des candidats pour essayer de trouver une solution au déclin économique du bassin ?
Wait and See…