Evans : une métamorphose complète pour l’ancienne station-service !

0
610
Christophe et Thierry dans leur établissement flambant neuf

Située sur la nationale entre Dole et Besançon, accessible dans les deux sens de circulation, la station d’Evans, toute proche de Saint-Vit est bien connue des automobilistes qui empruntent le trajet. Plus que désuète, voire avec un air d’abandon, les bâtiments retrouvent enfin un coup de jeune sous la houlette de Thierry Courtois et de son fils Christophe.

D’importants travaux

La station de lavage qui était à l’abandon a été détruite et reconstruite, aujourd’hui les clients disposent enfin de trois pistes neuves et d’un rouleau.

Nouvelle vue sur les récentes finitions

De plus, on y trouve des aspirateurs et un gonfleur de pression gratuit:
« La rénovation complète des bâtiments a eu lieu tant à l’extérieur qu’à l’intérieur où nos clients pourront comme à l’accoutumée  se servir en tabac ou faire son loto, mais aussi se rafraichir dans un intérieur climatisé surtout de nos jours au petit bar récemment créé, nous avons aussi mis en place une épicerie de produits nécessaires et régionaux ! » indique avec fierté Thierry Courtois. En somme, un véritable commerce de proximité qui n’est pas pour déplaire aux gens du cru.
Outre ces services les dynamiques Thierry et Christophe ont mis en place une cave à vins dotée de vins de qualité faisant la part belle aux vins du Jura bien sûr !

Encore des projets d’avenir ?

Thierry et Christophe répondent en chœur : « Oui nous préparons la réouverture du restaurant jouxtant notre établissement. C’était autrefois un « routier » et qui était lui aussi complétement à l’abandon et en désertion…, repris quelques fois mais sans aucun changement ni évolution du cadre ou de l’offre : tout est à refaire également ! Nous voudrions en faire un restaurant « bistronomique »de bonne facture tout en restant abordable pour la clientèle locale ! Nous avons déjà trouvé un Chef de cuisine ainsi que le personnel nécessaire. Ici encore nous embauchons ! Maintenant il reste pour nous à souhaiter que les gens de passage et ceux des communes aux alentours suivent le mouvement… »