Dole : économies d’énergie et éclairage public

0
152

Fin août 2022, le maire de Dole et son conseil municipal ont pris la décision de procéder à l’extinction de l’éclairage public sur quatre secteurs expérimentaux de la ville à compter du 1er octobre de minuit à 5 heure du matin. Pour ce faire les riverains concernés (secteur Azans, Boichot, Plumont et Truchenne) ont reçu un courrier d’information dans leur boite aux lettre ce week-end.
« En effet, vu le contexte actuel d’augmentation du coût de l’électricité et la difficulté d’approvisionnement, il était incontournable, pour une ville comme Dole, de penser à contenir la consommation d’électricité et réduire les coûts financiers de la collectivité » expliquent les élus.
Pour la ville de Dole c’est 800 000 euros de dépenses annuelles pour l’électricité dont 384 000 euros pour l’éclairage public. Avec seulement l’extinction la nuit de 4 secteurs cela permettra de réduire de 44 % le temps d’éclairage (soit 1825 H/an) et diminuer l’émission de CO2 de 2 tonnes.
En France, il n’y a pas encore eu d’initiatives de cet ordre sur des villes moyennes comme Dole, seules des villes de petite taille ont pu d’ores et déjà le mettre en place avec succès sans que cela entraine des problèmes d’insécurité pour la population comme certains le craignent.
« 
Nous savons que la ville de Dole a déjà mis en place un plan de déploiement de l’éclairage LED, plus économique (54 W contre 150 W) et permettant de moduler l’intensité de 22h à 5h du matin (puissance de moins 40 %) et cela dans tout le centre ville. Aujourd’hui il était temps d’aller plus loin » explique Marilyne Mirat, adjointe en charge de la transition écologique. 

 

Jean Baptiste Gagnoux, Maire de Dole et Marilyne Mirat, Adjointe en charge de la transition écologique.

Une vraie dynamique à long terme

« Dans une dynamique de lutter contre l’émission de gaz à effet de serre et la pollution lumineuse, de permettre une réduction de la consommation énergétique et donc une meilleure maîtrise des coûts (-40 % des coûts sur l’éclairage public), de maîtrise de la demande électricité, il fallait agir » poursuit-elle.
Si ce test de quelques mois est concluant, l’économie effectuée permettra d’installer de nouveaux leds et d’équiper la ville de 173 horloges de programmation ; la zone test a été choisie car il y avait déjà quatre horloges sur ces zones. Cette décision municipale a été prise en dehors de toute contrainte nationale mais seulement pour participer à la réduction de la consommation d’électricité, réduire les importations et diminuer les pollutions.
Dans le même esprit tous les services municipaux, les écoles, les associations utilisant des espaces publics seront sollicités afin de garder une attention de chaque instant pour dépenser moins d’électricité car il est possible de réduire la facture d’électricité de la ville de 50 %.
Il sera aussi intéressant d’inciter les commerçants et artisans ayant des enseignes afin qu’ils les éteignent la nuit..
En cette époque de sobriété énergétique, t
out à chacun se doit d’être vertueux..