Dampierre. Plus de 50 composteurs distribués

Depuis le premier janvier 2024, les collectivités sont tenues de mettre en place des solutions pour faciliter le tri à La source des biodéchets des particuliers. À Jura Nord, le Sictom de La zone de Dole, accompagne, forme, informe, sensibilise et met à disposition des habitants des composteurs à prix attractifs.

0
455
Alain Gounand (à gauche), délégué communautaire, délégué au SICTOM de la zone de Dole et élu à la mairie de Dampierre, et Claude Girard (au centre), agent à Jura Nord, ont assuré la première distribution des kits compostage à Jura Nord.

Un tiers de nos poubelles d’ordures ménagères est encore composé de biodéchets. Pour la zone couverte par le SICTOM de Dole, ce sont environ 15 000 tonnes par an de déchets qui
sont incinérés, dont 5000 tonnes de biodéchets. Alors que ces derniers sont composés à
80 % d’eau et pourraient être valorisés, les incinérer est inutilement énergivore.
« Une fois retournés à la terre, ces déchets deviennent une ressource. Cela évite le recours à l’incinération dont le prix va augmenter dans les années à venir », explique Marie-Laure Journet-Bisiaux, directrice du SICTOM de la zone de Dole.

De quels déchets parle-t-on ?

Il s’agit des déchets fermentescibles, comme les épluchures de fruits et légumes, les filtres
à café, à thé, les coquilles d’œuf, de fruits secs, les restes de pain, riz, pâtes, ou encore
des déchets verts (déchets de jardin, feuilles mortes…).
« On évitera les restes de viande, de poisson ou de coquilles de fruits de mer, de produits laitiers. Ou alors en petite quantité, reprend la directrice. Il faudra aussi privilégier des fruits et légumes coupés en morceaux, afin de favoriser la décomposition ».

le SICTOM subventionne des composteurs individuels à hauteur de 80 %.
Le SICTOM subventionne des composteurs individuels à hauteur de 80 %.

 

Quelles solutions ?

Pour l’habitat pavillonnaire, le SICTOM subventionne des composteurs individuels à hauteur de 80 %. Le reste à charge pour les habitants s’élève à 15 euros, ou 20 euros pour le kit
complet intégrant le bio seau, une poubelle à biodéchets facilitant le geste du tri.
Fabriqués dans le Jura, ces composteurs accueillent tous les biodéchets, avec quelques règles de base pour un fonctionnement optimal : à chaque apport, il conviendra d’y adjoindre de la matière sèche (feuilles mortes, carton brun…) pour limiter les moucherons et les odeurs. Il faudra également aérer, mélanger régulièrement votre compost, avec un brassage complet une fois par mois. Le compost produit nourrira alors votre jardin et votre gazon.

 

D’autres sessions à venir à Saligney et Montmirey-le-Château

 

Le SICTOM organise plusieurs sessions de formation et de réservations de composteurs à
Jura Nord. Les prochaines se dérouleront à la déchetterie de Saligney le 1 er juin (9 h – 12 h), et à la déchetterie de Montmirey-le-Château le 8 juin (9 h – 12 h).
Une première distribution de composteurs était récemment organisée au siège de Jura Nord, en partenariat avec la mairie de Dampierre. Plus de 55 composteurs ont déjà été distribués.
« On observe une belle adhésion des habitants, souligne Antony Bourcet, Vice-président du
SICTOM de la zone de Dole, et maire de Dammartin-Marpain. Les villageois jouent le jeu, ils sont partie prenante. Ce retour à la terre fait sens pour eux. On devrait percevoir les impacts de ce tri à la source d’ici quelques mois ».
Pour l’habitat collectif, des « abris bacs », des bornes à biodéchets, seront mis en place,
avec un système de collecte hebdomadaire. Cette nouvelle organisation du ramassage a
d’abord été testée à Dole, puis sera déployée à Jura Nord après le bilan de cette première
phase de collecte. Les cantines de Jura Nord, volontaires dans cette démarche, seront également incluses rapidement dans le dispositif.