Convention signée pour une ville plus propre

Les mégots de cigarette jonchent les rues de la ville et pour le conseil municipal, c’en est trop ! Une convention vient donc d’être signée afin de limiter ce fléau écologique.

0
293
Haro sur les mégots !

Les chiffres sont éloquents : 64 milliards de cigarettes sont fumées chaque année en France et 12% d’entre elles sont mal jetées. En clair, 7.7 millions de mégots évitent soigneusement les poubelles et autres cendriers pour finir sur les trottoirs, dans la rue et dans les espaces publics. Un constat alarmant face auquel l’éco-organisme ALCOME a été agréé par les pouvoirs publics le 10 août 2021 pour mettre en œuvre la filière à Responsabilité Elargie des Producteurs (REP) des produits du tabac. Autrement dit, les principaux fabricants de tabac et de filtres ont créé cette structure afin de réduire la présence de mégots dans la rue.
Concrètement, ALCOME s’engage à sensibiliser le plus grand nombre d’usagers, notamment par l’intermédiaire des buralistes. D’autre part, il mettra à disposition de tous des dispositifs de collecte adaptés, comme des cendriers de poche ou bien encore des cendriers de rue. Enfin, un soutien financier visant à renforcer les collectes de mégots est apporté à la commune, à la hauteur de 1.08€ par habitant. Ce soutien s’adresse aux collectivités territoriales chargées d’assurer la salubrité publique dès lors qu’elles ont signé le contrat-type proposé par ALCOME. Le conseil municipal a approuvé ce contrat proposé par ALCOME et la commune peut, de fait, profiter dès à présent du soutien de l’éco-organisme.