Jura. Clément Pernot : c’était sa dernière séance… de président

Franck David, premier vice-président, du Conseil départemental va assurer l’intérim jusqu’au 13 mai. Le successeur de Clément Pernot sera alors élu…

0
774
C'est avec beaucoup d'émotions que Clément Pernot a dû annoncer qu'il cessait la fonction de président du conseil départemental.

On connaîtra le nouveau président du Conseil départemental le lundi 13 mai. On parle de président car même si la politique réserve des surprises parfois, il est très fort probable que Gérôme Fassenet, vice-président élu sur le canton de Mont-sous-Vaudrey, succède à Clément Pernot.

Celui-ci a démissionné officiellement de son poste samedi 20 avril. C’est Franck David qui est chargé d’assurer l’intérim… « Une présidence provisoire, a commenté le premier vice-président. Je ne suis pas candidat car ce ne serait pas raisonnable à mon âge. » L’élu souhaite pouvoir oeuvrer dans « un climat constructif et paisible » durant ces quelques jours et poursuivre ses dossiers ensuite.

Beaucoup d’émotions

Au préalable, c’est plein d’émotions que le président Clément Pernot avait introduit cette séance exceptionnelle, commençant par regretter que le Jura ait perdu sept mois suite au recours de Jean-Daniel Maire.

Le Champagnolais a beaucoup insisté sur son action pour restaurer et assainir les finances du Conseil départemental, en difficulté à son arrivée en 2015. Il a mis en avant les dossiers que la majorité a radicalement remis en cause. « Chalain pour sauver le lac d’une eutrophisation rapide et irréversible. Nous saurons réinventer un modèle. » Vouglans, qui a été transféré à la communauté de communes Terre d’émeraude.

Le « banquier », « agent immobilier », « chef d’entreprise », « travailleur social », « développeur économique »…, entre autres rôles que nécessite la présidence d’un conseil départemental, a aussi parlé du très haut débit, « grand chantier du XXIe siècle dans le Jura » ; du retour à 90 km/h sur certaines routes départementales ; du nouveau partenariat concernant l’aéroport ; de l’agence d’ingénierie qui « sera la réponse à toutes les problématiques d’aménagements »…

Il estime qu’il est temps que les services sociaux intègrent la maison mère. La collectivité a acheté l’ancien bâtiment du Crédit mutuel et la maison rose pour rassembler tous les services sur un même site. Le premier village enfants devrait bientôt être construit sur le site de l’université à Lons-le-Saunier.

Et deux sujets vont faire l’actualité nationale : le financement des Services départementaux d’incendie et de secours et le logement.

Les élus ont applaudi Clément Pernot et salué son engagement pour le Jura.

Christian Noir et Joël Simon futurs retraités

Clément Pernot a salué les 1 500 collaborateurs avec lesquels il a travaillé et plus particulièrement Christian Noir, Jean-François Bauvois (directeur de l’agence d’ingénierie), Sandrine Treboz (directrice générale des services) et Joël Simon (directeur de cabinet).

« Je souhaite dire combien j’ai aimé travailler avec vous, combien j’aime les Jurassiens, le Jura et combien je vous aime », a-t-il conclu, très ému.

Danielle Brulebois « reconnaissante »

Danielle Brulebois a partagé la « reconnaissance » de son groupe pour l’engagement de Clément Pernot. Les deux élus se côtoient au Département depuis seize ans, « avec quelques nuages parfois mais sans gros orage. Vous avez toujours eu le souci d’instaurer le dialogue avec votre opposition ».

Christelle Plathey de la minorité a fait quelques reproches à Clément Pernot tout en lui reconnaissant un « engagement indéniable pour notre territoire ».