Claire Scimia, une créatrice de contes

Auteure d’origine savoyarde, Claire Scimia réside désormais dans le Jura.

0
212
Claire Scimia.

Claire, les éditions Gap orientées vers la Jeunesse viennent de publier votre dernier livre « La légende de la dent du chat ». Les dents du chat, le lac du Bourget… Nous sommes loin du Jura !
C’est la conséquence d’une trajectoire de vie. A Genève je travaillais dans la communication, notamment pour le salon automobile. A ma retraite, j’avais d’abord choisi Aix-les-Bains.

C’est le lac qui vous a inspiré, dans les pas de Lamartine ?
Oh là, là, restons modeste ! Mais votre allusion au Poète me renvoie à mon père. Emigré italien, il n’avait qu’un certificat d’études, mais aimait la poésie. Chez nous, la télévision n’avait pas complétement supplanté la lecture ! Nous n’étions pas riches, mais tout le monde lisait.

Donc, la poésie étant déjà prise, vous avez choisi le conte ?
Vous plaisantez, mais cette idée d’un conte pour enfants inspiré des légendes locales s’est alimentée aussi d’une rencontre avec une illustratrice de Lyon, Martine Spitz . Sans elle, rien n’aurait été possible. Ce livre est vraiment une coréalisation.
Sur la couverture, un chat maléfique au regard oblique se fonde dans la montagne. Car ces dents du chat, barrière montagneuse difficilement pénétrable, mal percée au 19eme siècle d’un tunnel impossible, fut longtemps crainte des voyageurs mais aussi des aviateurs dont plusieurs en furent victimes.

Claire, ce chat, que guette-il ?
Laissons le lecteur le découvrir !

La Franche Comté abonde aussi en légendes. Je ne doute pas que la Vouivre puisse nourrir votre imagination…
Mais je ne vous dis pas tout ! Et j’ai aussi le projet d’aller à la rencontre des écrivains locaux. Ils sont nombreux. Beaucoup de gens écrivent mais sont discrets et n’osent pas le faire savoir…

Claire Scimia
La Légende de la Dent du Chat
En vente dans toutes les (bonnes) librairies.

P.R