Le centre de vaccination mobilisé depuis un an

L'affluence varie énormément en fonction des annonces gouvernementales.

0
317
Depuis un an, des dizaines de milliers de vaccins ont été réalisés à l'Oppidum. Photo archives.

Avec parfois deux fois moins ou plus d’injections d’une semaine à l’autre, le centre de vaccination de Champagnole joue la carte de l’adaptation.
Selon Laurent Laithier, directeur général des services de la ville, ces périodes de rush ou de passages à vide coïncident avec les annonces du gouvernement, et des évènements nationaux : « Au 15 janvier, 700.000 français ont vu leur passe sanitaire soumis à la nécessité d’une 3e dose de vaccin. Et au 15 février, le délai de sept mois pour la 2e dose de rappel sera abaissé à 4 mois » explique t-il.
De quoi anticiper un nouveau boom des réservations sur Doctolib, mais « comme d’autres centres jurassiens, nous sommes réactifs et nous proposons une offre abondante et rapide » confie t-il, ceci depuis l’ouverture du centre le 8 janvier 2021. A tel point qu’on vient parfois du Haut-Doubs ou du département de l’Ain pour se faire vacciner à Champagnole…
Laurent Laithier, cheville ouvrière du lieu, tient à souligner l’implication de la centaine d’intervenants mobilisés pour faire tourner le centre : personnel municipal, associations, infirmières, médecins, etc.
Avec l’avantage de pouvoir compter sur des professionnels de la santé retraités, plus facilement ajustables à ces marées hautes ou basses.
Enfin, le centre propose des créneaux spécifiques et plus longs (15 minutes) dédiés à la vaccination des 5-11 ans. « Les créneaux ont été réservés » assure le ‘Monsieur vaccin’ de la Ville, nonobstant une faible adhésion des parents au national.