Arbois : manifestation pour ne pas oublier « Les oubliés du Ségur »

0
61

Mercredi dernier, une quarantaine de salariés se réunissaient devant le siège social de Juralliance, association gestionnaire de 7 établissements médico-sociaux dans le Jura. Un rassemblement qui s’est déroulé dans le calme en présence d’Isabelle Barbier et Mohammed Tajjar, élus du comité social et économique de l’entreprise, venus soutenir les revendications des salariés, « les oubliés du Ségur ». Les premières mesures partielles prises dans le contexte de crise sanitaire et notamment l’annonce le 18 février dernier d’une revalorisation pour les professionnels de la filière socio-éducative sont insuffisantes. De nombreux professionnels sont toujours exclus des revalorisations.

Qui sont les « oubliés du Ségur » ?

Ce sont les nombreux professionnels toujours exclus des revalorisations : les métiers administratifs, techniques et logistiques soit plus de 20 % du personnel. Outre la revalorisation attendue, vient s’ajouter la hausse des prix à la consommation qui génère une forte perte du pouvoir d’achat de ces professionnels.
« Les primes ne sont qu’un leurre », « notre milieu n’est plus attractif avec une base de salaire inférieure au Smic », entend-on parmi les manifestants.
Les revendications ont été adressées à l’ARS, à la préfecture, aux députés du Jura ainsi qu’au président du conseil départemental. Le directeur général, Philippe Déchaux, présent sur les lieux déclarait qu’un rassemblement avait lieu ce même jour à Saint-Claude.
Un rassemblement départemental est prévu courant octobre à Lons-le-Saunier.