Arbois : le comité de jumelage se mobilise pour les habitants de Douroula

0
590
Une belle équipe aux fourneaux. De gauche à droite : Sébé, Yves, Abi, Carole, Wéminè et Safi.

Samedi dernier, le comité de jumelage d’Arbois Vignes et Villages organisait avec succès sa 7e fête africaine. Sous un ciel radieux, une dizaine de stands hauts en couleur avaient investi le square Sarret. Articles artisanaux, bijoux, vêtements traditionnels étaient proposés. Jeux, danses, concerts se sont succédé tout l’après-midi pour le plus grand plaisir des visiteurs. Un traditionnel repas typiquement africain était servi à près de 200 personnes en début de soirée.

Cette manifestation revêt un double objectif : sensibiliser la population à l’Afrique et plus particulièrement à Douroula et collecter des fonds pour aider à la survie de la population. La ville a été cruellement touchée par les djihadistes qui ont semé le chaos et la destruction sur leur passage. Leur présence menaçante a contraint la population à fuir, laissant Douroula complètement désertée. Les conséquences de l’invasion djihadiste ont été désastreuses : dispensaire et maternité pillés et détruits, ambulance incendiée….  réserves de fruits et légumes volées, de même que les troupeaux, laissant la population complètement démunie. L’ancien maire de Douroula a organisé le repli des habitants afin d’assurer leur sécurité. Dans l’urgence, des écoles de fortune ont été construites pour permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité, même dans des conditions précaires avec des classes accueillant jusqu’à 120 élèves.

« Les fonds que nous pouvons envoyer pour aider à nourrir la population passent toujours par l’ancien maire de Douroula avec qui nous avons gardé des contacts, confie Bernard Lambert, président du comité de jumelage. L’automne dernier, quelques habitants avaient tenté de rentrer chez eux, mais les djihadistes sont arrivés aussitôt et ont tué plusieurs personnes. Le seul espoir des habitants est que l’armée vienne rétablir l’ordre. »