Lons-le-Saunier. Ancienne caserne de Lons : vers un bâtiment pour accueillir des animations ?

Quant à l’école Briand, elle devrait se transformer en centre de formation. Les projets ont été dévoilés lors de la visite de la présidente de Région.

0
387
La présidente de Région a démarré sa visite à Lons par le quartier de la Marjorie.

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, était en visite à Lons-le-Saunier le 8 novembre dernier. A cette occasion, son maire, Jean-Yves Ravier lui a montré, à la fois les bâtiments dans lesquels la municipalité a investi avec son soutien, et les projets pour lesquels ils devaient contractualiser le même jour.

« Nous signons pour faire ce que vous avez envie de faire et ce qui rejoint nos priorités et notamment la constante : le souci de la transition écologique », résumait l’élue, qui a démarré son déplacement à l’ancienne caserne des pompiers dans le quartier de la Marjorie. « Nous souhaitons refaire un bâtiment qui puisse accueillir des animations du quartier et de l’extérieur, expliquait Jean-Yves Ravier. Nous devons définir les orientations dans les six à neuf mois. »

Le chantier a pris du retard car la mairie espérait faire l’acquisition du terrain de La Maison Pour Tous à l’arrière si l’immeuble était démoli. Mais la proposition n’a pas abouti. « Ce quartier est léger en matière de services à la population et pas assez végétalisé, montrait l’adjoint et conseiller régional, Willy Bourgeois. Nous allons accélérer ! »

La présidente a également parlé de l’école Briand, dont elle se réjouit qu’elle devienne un futur centre de formation. « Il y a des territoires sur lesquels c’est compliqué de trouver des accords, pas ici, et j’ai un bon ambassadeur [NDLR Willy Bourgeois] », concluait la présidente, dont la collectivité investit 360 millions pour les territoires.

Le 8 novembre, trois contrats ont été signés à hauteur de 6,5 millions d’euros dédiés aux projets du Pays Lédonien, dont 3,6 M€ au titre du contrat « Territoires en action », 500 000 € dans le cadre de la convention « Centralités rurales en Région » et 2 300 000 € de financements de l’Union européenne au titre du programme LEADER 2023-2027.