Almanach

0
3986
CIGC ©Photo William B.

Astuces de grand-mère
Des astuces de nettoyage

Qui dit printemps dit grand ménage ! Mais pour ne pas saper votre moral, ne faites pas tout d’un coup. Pour réussir, avancez pièce par pièce. Aérez, mettez les tissus à la machine à laver, faites la poussière, les fenêtres, aspirez, dégraissez, désinfectez, triez, rangez, jetez…
Pensez au trio du ménage écolo. Le vinaigre blanc permet de détartrer, faire briller, dégraisser, adoucir et désinfecter les vêtements, rincer le lave-vaisselle, enlever le calcaire, nettoyer son four… Le bicarbonate de soude désodorise les affaires et le frigo, élimine les odeurs de canalisations, nettoie les tapis, moquettes, robinetterie, joints de carrelage, cuivres et argenterie… Le savon noir est un puissant nettoyant pour le carrelage, le lino ou le parquet…
Pensez aussi aux cristaux de soude, au citron, aux huiles essentielles…

Recette : omelette aux pépites de comté

Ingrédients (pour 4 personnes) :
– 6 œufs bio
– 2 cuillères à soupe de crème fraiche
– 80 g de comté 12 mois
– 40 g de beurre
– 100 g de tranches de jambon fumé du Haut-Doubs
– 1/1 cuillère à café de sel, poivre

Etape 1 : préparation des omelettes
Couper le comté en pépites. Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Dans un grand saladier, battre les jaunes d’œufs avec la crème, le sel et le poivre.
Dans un autre saladier, battre les blancs d’œufs en neige ferme, puis les incorporer délicatement dans les jaunes. Couper le jambon en lanières.

Etape 2 : cuisson.
Faire chauffer le beurre dans quatre poêlons antiadhésifs. Verser dans chaque poêlon de la préparation aux œufs et faire dorer huit à dix minutes à feu moyen.
La partie supérieure doit encore être légèrement liquide. Répartir le jambon, piquer des pépites de comté sur chaque omelette. Poursuivre brièvement la cuisson à couvert. Servir immédiatement. Accompagner cette omelette d’une salade verte.

Source recette : www.comte.com

La citation du printemps

L’amour est une plante de printemps qui parfume tout de son espoir, même les ruines où il s’accroche (Gustave Flaubert).

A vos agendas

23 avril : journée mondiale du livre et du droit d’auteur
La journée mondiale du livre et du droit d’auteur est une célébration visant à promouvoir le plaisir des livres et de la lecture. Chaque 23 avril, des célébrations se tiennent partout dans le monde pour démontrer le pouvoir magique des livres – un lien connectant le passé et l’avenir, un pont entre les générations et les différentes cultures. A cette occasion, l’Unesco et les organisations internationales représentant les trois principaux secteurs de l’industrie du livre – éditeurs, libraires et bibliothèques – sélectionnent une ville comme Capitale mondiale du livre pour maintenir l’impulsion des célébrations de la journée jusqu’au 23 avril de l’année suivante.
Choisie par la conférence générale de l’Unesco en 1995, cette date symbolique de la littérature universelle marque la disparition des écrivains William Shakespeare, Miguel Cervantes et Inca Garcilaso de la Vega. Cette journée rend un hommage mondial aux livres et aux auteurs et encourage l’accès aux livres au plus grand nombre. Au-delà des frontières physiques, le livre représente la plus belle invention de partage des idées et incarne un puissant outil pour lutter contre la pauvreté et construire une paix durable.
Après Guadalajara en 2022 et Accra cette année, Strasbourg sera la capitale mondiale du livre en 2024.

30 avril : journée internationale du jazz
La grande chanteuse Nina Simone disait : « Le jazz n’est pas qu’une musique, c’est une façon de vivre, une façon d’être et de penser ». L’histoire du jazz s’inscrit dans celle des combats pour la dignité humaine, la démocratie et les droits civiques. Le jazz a donné son rythme et sa force aux luttes contre les discriminations et le racisme. L’Unesco croit dans le pouvoir du jazz comme force de paix, de dialogue et de compréhension mutuelle et c’est pourquoi, en novembre 2011, la conférence générale de l’Unesco a proclamé le 30 avril « Journée internationale du jazz ».
L’ambition de cette journée est de sensibiliser le monde aux vertus de la musique jazz comme un outil pédagogique et comme un moteur d’empathie, de dialogue et de coopération entre les peuples. A l’occasion de cette journée, de nombreux gouvernements, organisations de la société civile, établissements et citoyens de tous pays unissent leurs efforts afin de promouvoir la musique, et plus généralement sa contribution à la construction de sociétés inclusives.

Une personnalité de chez nous : Georges Curasson

Georges Curasson nait le 8 novembre 1889 à Poligny dans une famille d’agriculteurs. En 1917, vétérinaire biologiste, il combat une épidémie de peste bovine en Afrique-Occidentale-Française. Il restera en Afrique, étudiant les grandes infections animales et la pathologie des animaux exotiques comme celle du chameau. Il mettra au point un vaccin contre la peste bovine, à base de pulpe formolée d’organes, utilisé en Afrique jusque dans les années 60. Quand il rentre terminer sa vie dans le Jura, il est maire de sa commune de 1947 à sa mort en 1970.