Une pétition pour maintenir le parking des « frères Larceneux »

Elle a été remise à Jean-Yves Ravier, maire de Lons-le-Saunier, suite à la réunion publique relative à la réhabilitation de l’îlot des Salines.

0
1020
La réaction fait suite à la réunion publique relative à la réhabilitation de l’îlot des Salines.

Les représentants des copropriétaires de l’immeuble « Le Clos des abbesses », situé rue Bernard-Clavel à Lons-le-Saunier, ont été reçus par le maire, Jean-Yves Ravier. Une rencontre qui faisait suite à la réunion publique relative à la réhabilitation de l’îlot des Salines, lors de laquelle la municipalité a annoncé la suppression du parking des « frères Larceneux » pour la construction d’une dizaine de maisons de ville.

640 signatures

A la suite de cette annonce, une pétition a été initiée par les copropriétaires du Clos des abbesses pour maintenir le parking de 68 places. 640 signatures ont été recueillies dans les immeubles riverains, auprès des commerçants de la rue des Salines, auprès des usagers des parkings du cours Sully et des frères Larceneux.
Les principaux motifs d’occupation du parking sont les déplacements chez les commerçants, les rendez-vous chez les professionnels de santé, les visites aux familles, les interventions des aides à domicile et des artisans, le stationnement à la journée pour le travail. Les utilisateurs sont d’abord les Lédoniens pour 60 % des signataires et ensuite les habitants des communes proches.
Le projet de transformation de l’îlot des Salines prévoit la rénovation du parking du cours Sully avec la création d’un espace de verdure, mais également la suppression des 68 places du parking des frères Larceneux.
Les représentants des copropriétaires ont insisté sur le fait que les deux parkings du cours Sully et des frères Larceneux sont liés, fonctionnant sur le principe des vases communicants : quand l’un est complet, les usagers se dirigent vers l’autre. Ils ont également le mérite d’être gratuits : point important pour les signataires de la pétition. A noter que le parking du cours Sully va lui aussi subir des suppressions de places.
« Monsieur le maire a rencontré les pétitionnaires, répond le cabinet du maire. Il s’est engagé à les rencontrer régulièrement, les tenir informés des suites du dossier, et leurs remarques ont été bien prises en compte. »