Un peu d’optimisme pour le commerce sanclaudien

Aum'natura un salon de bien-être au naturel.

0
637
Florent et Noémie deux personnes pleines d'idée et d'enthousiasme.

Noémie et Florent Cridel, la trentaine dépassée viennent de Haute-Savoie, de la vallée du Giffre exactement non loin de de Samoëns. Ils ont installé 6 rue mercière un salon de bien-être Aum’natura, le bien nommé en pleine saison touristique, le jeudi 17 août dernier. Noémie propose à sa clientèle de nombreuses activités individuelles ou groupées, et plusieurs prestations : massages Reiki, massages bien-être, radiesthésie, entre autres soins. C’est une personne sociable, très à l’écoute qui s’est initiée d’elle-même aux techniques de soins, qui prennent la personne dans sa globalité.  Florent, homme des bois et près de la nature, paysagiste, s’est découvert en même temps une passion pour la géobiologie, consistant en l’étude des relations de l’environnement, des constructions et du mode de vie avec le vivant, de l’ensemble des influences de l’environnement sur le vivant, et notamment des ondes liées aux champs magnétiques et électriques, courants d’eau.
On leur souhaite pleine réussite dans leur nouvelle vie…

Avec un sentiment de rebond…

Sur Saint-Claude, depuis un peu plus d’un an, un petit air d’optimisme est palpable, avec l’arrivée en centre-ville d’une belle dizaine de nouveaux commerces, notamment sur le haut de la rue du Marché, comme celui précité…
On peut en mentionner d’autres, un atelier de confection, la boutique de l’Atelier des Savoir-faire de Ravillolès, une couturière, un toilettage pour chiens et chats, un commerce de jeux de société, un commerce de bière, une crêperie, une pizzéria à l’ancienne, une fabrication de glaces maison, et d’autres à venir…
Ce dynamisme est dû à des financements spécifiques pour les communes en difficulté, comme le dispositif de l’État« Petites Villes de demain», ou même «La Cité Éducative» entre autres.
Il est dû aussi au dynamisme, à l’empathie, et à la compétence des deux chargées de missions sur ces sujets, Pauline Le Baron pour la Communauté de Communes et Marie-Laurence Meyling pour la ville.
Qu’on se le dise, d’autres commerces sont encore en vue…