Une nouvelle salle de sport bientôt opérationnelle

C’était le point le plus important de ce dernier conseil municipal : la création d’une nouvelle salle de sport, sur le site des Louataux.

0
221
Le projet de la future salle de sport

Maître d’ouvrage, la ville de Champagnole a confié le rôle de maître d’œuvre au cabinet d’architecture B2R qui propose un projet ambitieux, répondant à de nombreux critères : fondations par pieux ancrés en profondeur, charpente bois lamellé-collé, habillage extérieur en bardage bois, gradins bois 300 places, couverture bac acier avec pente, bardage métallique, éclairage par projecteurs leds, chauffage par panneaux rayonnants et sol sportif type Pulastic.
Ce projet a été rendu nécessaire par la vétusté des équipements : « Nous avons eu une longue discussion avec Clément Pernod, président du conseil départemental, à ce propos, explique Guy Saillard, maire de la commune. Notre salle actuelle date de 1974, n’est pas en très bon état et ne répond plus aux normes exigées, notamment en termes d’intimité dans les vestiaires. Quant à la salle Galfione, elle ne dispose pas de gradins. Il fallait donc décider de la création d’une vraie salle de compétition ». Le projet a été longuement pensé et réfléchi, jusqu’aux moindres détails. Comme par exemple, le revêtement de sol qui devait à la fois être qualitatif et solide. Le bois a donc été exclu afin que les collégiens, qui viendront y faire leurs séances, puissent fouler le sol sans risquer de l’abîmer prématurément. L’appel d’offres sera lancé au printemps prochain et le premier coup de pelle devrait être donné à l’automne. La fin des travaux est annoncée pour l’été 2024 et l’enveloppe globale du montant des travaux s’élève à 3 600 000 €.

Le mode de chauffage à l’étude

Actuellement, les bâtiments publics de la ville sont chauffés au gaz. L’augmentation récente de cette énergie fossile a largement entamé le budget de la ville puisque, à titre d’exemples, sur le seul mois de janvier, l’Oppidum a coûté 8000€ et l’école de musique 7 500€, uniquement en chauffage. Une note salée qui ne passe pas et invite les élus à se pencher sérieusement sur une autre source d’énergie, notamment pour ce nouveau bâtiment. Clément Pernod a largement vanté les mérites du bois, dont notre région regorge, pour un chauffage écologique et plus économique. L’étude est en cours…