Un spectacle pour valoriser les familles d’accueil

L’auteur et comédien, Hamid Rekkas, placé à l’âge de 6 mois au sein d’une famille agricole jurassienne, a choisi de raconter son histoire. Il est soutenu par le Conseil départemental.

0
1161

Après Clairvaux-les-Lacs, Hamid Rekkas, auteur et comédien, vient de jouer son nouveau spectacle autobiographique à Montrond. « Dossier 75 G 27 », c’est le titre de cette pièce de théâtre. Aïni Iften, comédienne et chanteuse, l’accompagne sur scène, dans un grand salon, avec télé, console, canapé et vieilles malles en bois qui peuvent s’ouvrir…
« Enfant de la DDASS, j’ai grandi entre deux cultures, entre deux familles. De cela, j’ai fait un spectacle », raconte le Jurassien. Son père était alcoolique et sa mère l’a abandonné. Né de parents maghrébins, il est plongé à 6 mois, au hasard d’un placement, dans une famille paysanne catholique jurassienne.
Ce petit candide boit avec plaisirs et désirs cette ambiance rurale et montagnarde. Bien sûr, en grandissant, il se confronte ou est renvoyé plus ou moins maladroitement à sa culture originelle. Confrontation qui va se sublimer au cours d’un voyage inattendu dans son pays d’origine : l’Algérie.

Les parents, cela se remplace ?

Drôle, authentique et dramatique, ce spectacle parle de liens humains, d’attachement au-delà du sang et des appartenances identitaires supposées. Ce récit n’est pas un beau discours, c’est une aventure férocement humaine. Le cri d’un enfant abandonné qui a grandi. La volonté, la nécessité et sans doute le besoin incontournable de résilience d’Hamid Rekkas.
Aujourd’hui, avec sa compagnie « La Poussière sous le tapis », basée à Verges, et en partenariat avec le Conseil départemental, il raconte aux Jurassiens son histoire mais aussi la leur. « Pour la collectivité départementale, chef de file en matière de protection de l’enfance, cette pièce de théâtre est un véritable outil de sensibilisation sur le placement d’un enfant en famille d’accueil », souligne son président, Clément Pernot, qui a assisté à la représentation sur son canton.
Mettre en valeur les familles d’accueil et plus largement les travailleurs sociaux, leur dire de continuer leur travail et à d’autres de les rejoindre dans cette aventure, tel est plus largement le vœu émis par le comédien à l’issue de son spectacle.
La tournée départementale qui débute doit se poursuivre dans d’autres communes après l’été. Le spectacle est accessible pour les personnes sourdes et malentendantes, l’association Jura’Sourds accompagnant la compagnie dans son action.