Un nouveau président à la régie de Bellecin

Philippe Prost vient d’être élu. Dès septembre, il va pouvoir appliquer la stratégie de Terre d’émeraude sur le devenir de l’équipement.

0
1676
. « Mon idée est de faire venir les scolaires dès la rentrée, présente Philippe Prost. Et j’ai la volonté d’ouvrir Bellecin à la population. »

« Je rends hommage au président Pernot. Il y a une forte revendication territoriale pour que Bellecin reste ouvert à la population. La communauté de communes a fait une proposition en ce sens », introduit Philippe Prost, président de la collectivité et nouveau président de la régie de Bellecin.
« Au Département, nous avions une orientation vers le haut de gamme qui allait altérer le chapitre socio-éducatif car il y avait invariablement une incompatibilité », explique le président du Conseil départemental, Clément Pernot. L’élu a entendu les sollicitations. « Dans le cadre d’une orientation socio-éducative et par souci d’équité avec les autres territoires, le niveau de gestion le plus adéquat est la proximité. »
Les deux collectivités ont donc décidé d’entamer des négociations pour que la communauté de communes Terre d’Emeraude devienne propriétaire de Bellecin. Les Domaines sont passés la semaine dernière pour évaluer le site.
Et en faisant évoluer la gouvernance, le Département donne la possibilité au président de Terre d’émeraude d’appliquer dès septembre sa stratégie. « Mon idée est de faire venir les scolaires dès la rentrée, présente Philippe Prost. Et j’ai la volonté d’ouvrir Bellecin à la population. »

« On garde Arinthod »

L’élu se veut rassurant quant à la piscine d’Arinthod. « On la garde bien sûr ! » « Laisser passer Bellecin aurait été historiquement une vraie erreur, j’en aurais eu honte, conclut Philippe Prost. Avec la qualité de ces infrastructures, nous voulons donner envie aux gamins de rester dans nos villages ! »