Second tour dans le Jura : enjeux et perspectives

Comme en 2017, Marine Le Pen arrive en tête dans le Jura avec 26,29 % des voix. Emmanuel Macron lui emboîte le pas avec 24,88 %. Jean-Luc Mélenchon et ses 19,89%, laisse entrevoir l'issue d'une probable recomposition politique. Et ce, à moins de deux mois des prochaines échéances législatives. Analyse et décryptage local.

0
203

A l’issue de ce premier tour de l’élection présidentielle 2022, comme lors du précédent scrutin de 2017 où elle avait récolté 24,14 % des suffrages exprimés (contre 21,33 pour Emmanuel Macron), Marine Le Pen arrive en tête dans le Jura avec 26,29 % des voix.
Le président sortant Emmanuel Macron se classe deuxième avec 24,88 %.
La troisième place revient au leader de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon à 19,89%. Suivent au pied du podium Eric Zemmour (6,65%), Valérie Pécresse (5,11%), Yannick Jadot (4,40%), Jean Lassalle (4,28%), Nicolas Dupont-Aignan (2,85%), Fabien Roussel (2,18%), Anne Hidalgo (1,81%), Philippe Poutou (0,92%), et Nathalie Arthaud (0,73%).

 

 

Les géotypes jurassiens

Selon que l’on réside à Dole, Lons-le-Saunier ou Saint-Claude, certaines disparités de vote se remarquent. Celles-ci s’expliquent essentiellement par de multiples et fluctuants critères géographies, démographiques, économiques voire parfois sociologiques.
A Dole par exemple, Emmanuel Macron arrive en tête avec 26,57%. Juste derrière lui, Jean-Luc Mélenchon réalise un score remarquable de 24,28%. Marine Le Pen totalise quant à elle 21,38%, et pourra probablement compter sur un conséquent report de voix des 6,79% d’Eric Zemmour.
Comme au plan national, c’est bien Valérie Pécresse qui est la grande perdante de ce scrutin avec seulement 6,02% obtenus dans la ville où son représentant départemental était pourtant élu maire à plus de 60% il y a 2 ans…
Dans la ville préfecture Lons-le-Saunier, la donne est encore différente avec un coude-à-coude de seulement deux voix d’écart entre le président sortant et le leader de La France Insoumise (Macron : 2105, Mélenchon : 2103), lesquels voient leurs scores de 27,52% et 27,50% ne laisser qu’un maigre 18,16% à Marine Le Pen. Rien de surprenant pour Lons, qui a toujours été une ville « compliquée » pour le Rassemblement National. Et ce, même si Eric Zemmour obtient 6,45%. Notons que Yannick Jadot (4,89%) se place devant Valérie Pécresse (4,81%) avec 6 voix d’écart.
A Saint-Claude, où les scrutins sont souvent très tranchés, pour ne pas dire bipolarisés entre les deux extrêmes, c’est Jean-Luc Mélenchon qui vire en tête du premier tour avec 30,13%. Emmanuel Macron et Marine Le Pen décrochent respectivement à 21,21% et 19,95%. Eric Zemmour perce à 8,78%, et Valérie Pécresse affiche un score historiquement faible pour la droite de 4,2%.
Finalement, c’est peut-être Champagnole qui reflète le mieux le vote jurassien avec 26,36% pour Marine Le Pen, 24,57% pour Emmanuel Macron, 22,78% pour Jean-Luc Mélenchon, 6,8% pour Eric Zemmour, et 5,64% pour Valérie Pécresse. Des scores assez similaires au totaux du département.

L’abstention moins pire qu’annoncée

A l’instar du national, l’abstention ne fut pas aussi conséquente qu’elle était annoncée pour les 271 680 habitants et 190 597 inscrits du département, dont 78,16 % se sont déplacés aux urnes. En effet, celle-ci s’élève « seulement » à 21,84%. Par ailleurs, on dénombre 1,72 % de votes blancs (2567 inscrits), et 0,79% de votes nuls (1175 inscrits).

L’avis des représentants des deux finalistes

 

Thomas Bouhali.

Thomas Bouhali, secrétaire départemental RN Jura :

« On est content que Marine soit qualifiée pour le second tour et encore plus de la voir en tête dans la Jura. Le travail paye ! Entre nos élus, nos militants, que ce soit sur les marchés ou en faisant du porte-à-porte, on voyait beaucoup de gens nous réserver un bon accueil, nous confier qu’ils allaient voter pour nous.
Ces premières bonnes impressions se sont vérifiées par notre résultat. Résultat dont nous sommes fier, malgré les désertions de ceux partis rejoindre Eric Zemmour.
Mais nous ne sommes qu’à la mi-temps et le plus dur rester à venir…
Le vrai travail du rassemblement commence maintenant !
La Fédération du RN Jura appelle donc tous les jurassiens, tous les patriotes, tous les abstentionnistes, tous les souverainistes (y compris les militants de LFI), à choisir le bulletin Marine Le Pen dimanche prochain.
Nous sommes optimistes car Macron n’a plus de réserve de voix.
Les gens ne tombent plus dans le panneau du chiffon rouge de l’extrême-droite.
Ils veulent majoritairement que ça change. Or, si on le veut dans une semaine, Macron c’est terminé ! ».

Danielle Brulebois.

Danielle Brulebois, députée LREM de la première circonscription :

« Si le Jura a voté pour Marine Le Pen, je note que la première et la deuxième circonscription ont mis Emmanuel Macron en tête.
Les électeurs qui ont voté pour le président sortant comprennent que c’est lui, et lui seul, qui est capable de diriger la France, de nous donner un avenir meilleur, d’assurer notre place en Europe et dans le monde. C’est vrai qu’il y a la forte montée de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon. Ce vote montre que malgré les réussites : taux de chômage au plus bas depuis 2008, amélioration du pouvoir d’achat (suppression de la taxe d’habitation, baisse des charges sociales sur les bas salaires), et bien que la plupart des promesses on été tenues, il y a un nombre croissant de colères et de souffrances qui se font entendre.
Je pense qu’Emmanuel Macron les a entendues. Je veillerai à la revalorisation des salaires des fonctionnaires ou des services à domicile, je veillerai à ce que la ruralité ne se sente plus délaissée (transports, carburants, accès aux services publics). Nous allons infléchir notre programme en ce sens.
Je fais confiance aux Jurassiens pour être raisonnables, responsables et faire le bon choix ».