Salins-les-Bains : la mini-entreprise du collège St Anatoile encore à l’honneur

Lancée en septembre 2021 par les élèves de 4e du collège Saint-Anatoile sous l’impulsion de leur professeur de technologie Franck Girardin, la mini-entreprise « NoxEyes» - les yeux de la nuit- remporte le titre de championne régionale au salon « Entreprendre pour apprendre Bourgogne Franche-Comté » qui s’est déroulé le 17 mai à Dole. Un titre déjà remporté en 2021 avec la mini-entreprise « Corovibes » et son « EmoMax ».

0
28
Les mini-entrepreneurs et leur professeur Franck Girardin.

Objectif de « Nox Eyes » : créer un produit destiné aux personnes malvoyantes, un produit capable de détecter des obstacles. Un produit que l’on tient dans la main un peu comme une lampe torche et il a pour nom « Le MiniNox ».

Le MiniNox, qu’est-ce que c’est ?

C’est un boitier composé d’un module électronique, une sorte de nano ordinateur sur lequel sont connectés un capteur laser infrarouge, une batterie rechargeable via un cable USB et un moteur vibrant. Il est simple d’utilisation puisqu’il ne comporte qu’un seul bouton marche/arrêt avec trois positions.
« Ce laser est très pointu, explique Franck Girardin. Il détecte un poteau à 2 ou 3 mètres avec un pic de vibration au moment du passage devant le poteau. Fonctionnant de jour comme de nuit avec une autonomie de trois jours, il renvoie des centaines d’informations par seconde et permet de balayer très rapidement la zone. »

Un ancien élève, testeur officiel du MiniNox

Enzo Foleat, qui a commencé à perdre la vue à l’âge de 14 ans  est devenu le testeur officiel du produit. Ses retours constructifs ont permis de modifier et d’apporter des améliorations au boitier.

« Le MiniNox, un produit conçu pour le long terme »

« Le MiniNox mérite d’être distribué et travaillé comme un produit industriel réel, poursuit Franck Girardin. Il est abouti et actuellement, nous sommes aidés par Madame Butterlin, présidente du Comité Doubs de l’association Valentin Haüy, pour les questions juridiques et la commercialisation. Il faut déterminer si le MiniNox est un produit à usage médical, auquel cas il faudrait déposer un dossier auprès du Ministère de la Santé. »
Vendredi 3 juin, les élèves de 4e et leur professeur étaient invités à Paris. Pas de concours national cette année, mais un grand festival où tous les champions régionaux étaient réunis, 600 au total, certains venant de La Réunion, de la Martinique et même de la Guadeloupe. Sur place, ils ont recréé des mini-entreprises. Une magnifique expérience dans la vie de ces collégiens. Et Franck Girardin ne manque pas d’idées pour de nouveaux projets toujours plus ambitieux. De belles surprises certainement pour 2023…