Saint-Claude. Une centenaire de plus à l’EHPAD du Mont Bayard !

Une belle surprise pour Pâques !

0
788
Simone Verhille devant Mgr. Garin et l'abbé Girod et JL Millet le maire.

Ce jeudi 28 mars 2024 en début d’après-midi, la grande salle commune de l’EHPAD Résidence du Mont Bayard à Saint-Claude au 4ème sous-sol connaissait une certaine agitation.
En effet, Simone Verhille née le 23 mars 1924 à Quaëdypre, une ville du nord de la France entre Dunkerque et Lille fêtait son centenaire !
Ainsi, une réunion en présence d’une partie de la famille était organisée en son honneur par l’établissement, avec la bienveillance de Charline Goyet cadre responsable et ses équipes soignantes. Le maire de Saint-Claude Jean-Louis Millet, accompagné d’Isabelle Billard adjointe aux affaires sociales et aux personnes âgées, étaient présents à cette petite réunion. Mais tout à coup apparut à la sortie de l’ascenseur la grande silhouette de Monseigneur Jean-Luc Garin évêque du diocèse de Saint-Claude accompagné de Pierre Girod l’abbé de la Cathédrale Saint-Jean. Et Simone Verhille très émue ne pouvait pas cacher son sentiment, quand l’évêque se pencha vers elle pour lui dire bonjour…

Une vie de labeur dans la foi de dieu…

Cette apparition pascale fut importante pour Simone, qui croyante et touchée par la foi catholique, a été une pratiquante convaincue toute sa vie et a continué aussi longtemps que possible de suivre les réunions MRC (Mouvement des Chrétiens Retraités)… Sa fille Bernadette aussi est bien impliquée dans la vie catholique de la ville. L’évêque était présent à Saint-Claude en cette période pascale, avec notamment la célébration d’une messe à la Cathédrale le dimanche jour de Pâques.
Pour la petite histoire, Simone Verhille est donc née dans le nord, s’y est mariée à Jean son époux, dont elle a eu 4 enfants, y a travaillé aussi. Mais en 1966 c’est le grand déménagement à Saint-Claude pour le travail dans la rue de la Poyat comme gérants du petit casino du numéro 34, juste à côté de l’école de la Maîtrise, jusqu’en 1983 date de la retraite. Cependant Jean son époux décédera  en 2006. Alors elle intégrera l’EHPAD à 96 ans, ne se débrouillant plus toute seule chez elle.