Haut-Jura. Jacqueline Rigotti investit la Galerie des Artistes

Peintre et mosaïste... Une artiste complète à découvrir.

0
211
Jacqueline Rigotti expose pour la 1ère fois à Saint-claude

Une néo san-claudienne va investir durant le mois de mars la Galerie des Artistes située maintenant en annexe de la salle du Monde des Automates à Saint-Claude, place Jaques Faizant. Le vernissage de cette exposition a eu lieu ce vendredi dernier à 18 heures en  présence de Catherine Chambard adjointe à la culture de la ville.
Jacqueline Rigotti, puisque c’est d’elle dont il s’agit, est née à Saint-Claude, il y a déjà quelques décennies, puis a vécu toute sa vie durant avec son mari dans l’Ain à Chatillon au cœur d’une activité professionnelle très prenante et exigeante, l’industrie pharmaceutique, notamment au service des achats, ce qui lui a laissé peu de place pour des loisirs artistiques.
Néanmoins la retraite ayant sonné, elle a essayé de rattraper le temps artistique perdu, et notamment en venant s’installer il y a deux ans déjà dans la capitale du Haut-Jura.
Ce qu’elle ne regrette nullement, car l’environnement et la nature présente partout en ce lieu, lui donnent souvent l’inspiration recherchée.

Une artiste complète à découvrir vraiment…

En effet la peinture exprimée par l’artiste mise en lumière en ce mois de mars est plutôt «figurative et colorée», nous dit-elle. Jacqueline Rigotti se nourrit de ses balades dans la campagne environnante pour exprimer ce qu’elle ressent.
Cela donne des tableaux plein de couleurs et de contrastes. Les visiteurs pourront observer que l’artiste s’exprime au pinceau comme au couteau. Elle s’est essayée d’ailleurs sur divers supports, dont la toile bien évidemment, qui est son élément de prédilection, mais aussi sur la porcelaine, le verre et le bois.
Sur la trentaine de tableaux ainsi exposés, plusieurs parlent de la Bretagne, région qu’elle apprécie aussi. Mais il ne serait pas complet de ne pas parler d’un autre talent de Jacqueline, celui de Mosaïste. Elle présente d’ailleurs plusieurs œuvres de cet art, qu’elle maîtrise. Elle évoque elle-même, «une rencontre avec un mosaïste italien croisé du côté de Chatillon, qui m’a donné l’opportunité de m’initier à la mosaïque devenue pour moi une  autre passion artistique».
Les visiteurs pourront alors apprécier également ce magnifique travail…