Sabrina Scozzafave expose au Monde des Automates

Comme un petit retour aux sources.

0
1022
Sabrina Scozzafave de retour à Saint-Claude pour une exposition.

Dernière nouvelle, le caveau des artistes n’accueillera plus dorénavant d’œuvres artistiques, pour des raisons de sécurité de la salle voutée (humidité), et c’est bien dommage. Cependant c’est le Monde des Automates qui prend le relai sur la Place Jacques Faizant derrière la Cathédrale. Et en effet c’est une artiste san claudienne expatriée du côté de Belfort Sabrina Scozzafave qui expose ses toiles le mois d’octobre durant. Une trentaine de toiles acryliques pour la plupart sont offertes au regard et à la critique du public de la capitale du Haut-Jura ce mois-ci.
Ainsi Sabrina autodidacte est née dans la capitale du Haut-Jura. Elle peint depuis plus de 20 ans environ. Actuellement elle vit et travaille sur Belfort, où elle s’occupe d’enfants des écoles maternelles en tant qu’agent territorial.

Une touche à tout…

C’est la troisième fois que Sabrina expose sur Saint-Claude, la première c’était en 2016 avec Héléna Monniello, une amie et une autre artiste locale reconnue. La seconde fois ce fut en 2019, une exposition en solo. Et cette fois-ci c’est la troisième. Elle gratifie ainsi le public d’œuvres inédites pour débuter l’automne. C’est une touche à tout. Mais elle aime bien être dans l’abstrait pur et dur, car pour elle il s’agit là de vraie  création. Bien que parfois elle se tourne plus vers le figuratif et là ce sera de l’aquarelle, avec des couleurs toujours jaillissantes, et des formes géométriques souvent.
Sabrina n’a pas fait d’école d’art, ni ne participe à une association artiste du côté de Belfort. Elle fait sa peinture toute seule chez elle, c’est de la peinture à l’instinct, dans le mouvement. Et cela dépend de l’inspiration du moment avec des hauts et des bas. Elle peint au pinceau, mais aussi parfois au couteau. Et confidence, quand Sabrina était enfant, elle se débrouillait déjà pas mal en dessin…
Cela se voit !