Royal Enfield : la moto qu’il vous faut !

Jura moto’cycles à Orgelet est désormais concessionnaire de cette marque de motos créée en 1901. Une marque dédiée à la balade, fiable, avec des tarifs contenus.

0
1094

Jura motoculture, aussi bien pour les particuliers que les professionnels, existe depuis plus de 45 ans à Orgelet. L’entreprise avait été créée à l’époque par la famille Guichardot. Jean-Christophe Vincent l’a reprise en 2011 et diversifié l’activité. Six personnes s’occupent de la clientèle, trois vendeurs et trois mécaniciens, dans le bâtiment qui avait été construit dans la zone industrielle dès les années 80.
Depuis 2019, il a créé l’enseigne Jura moto’cycles, spécialisée dans la vente et le SAV toutes marques de deux-roues motorisées. « Nous avons vendu plus de 200 motos, annonce le spécialiste, donc j’ai décidé de renforcer encore l’activité en fermant celle dédiée aux cycles et en ajoutant une nouvelle gamme. »
Sont donc désormais proposées des motos Royal Enfield, la plus ancienne marque de motos puisqu’elle date de 1901. Jusqu’à maintenant, il n’y avait jamais eu de concessionnaire dans le Jura. Les passionnés viennent de loin pour acquérir ces bécanes très spécifiques : du Jura et de tous les départements limitrophes, Ain, Savoie, Haute-Savoie, Saône-et-Loire, Côte d’Or, Doubs… « C’est une gamme de moyennes cylindrées, présente Jean-Christophe Vincent, dédiée à la balade, avec des tarifs situés entre 4 000 et 8 000 euros. Un même client nous en achète parfois plusieurs ! » Les usagers qui s’offrent une Royal Enfield veulent rouler plaisir, fiable. Ce sont aussi bien des hommes que des femmes, plutôt entre 40 et 70 ans, même si des jeunes conducteurs sont aussi de vrais mordus. Chez Jura moto’cycles, on sent l’importance d’assurer un vrai suivi clientèle. « Les clients sont au centre de nos préoccupations », confirme d’ailleurs le gérant. Ceux qui viennent de loin pour de la maintenance ou des réparations sont autant que faire se peut pris en charge tout de suite pour éviter les allers-retours.

Voge aussi

Jura moto’cycles commercialise aussi la marque Voge depuis 2020, dont le chiffre d’affaires ne fait qu’augmenter. « Nous sommes le 14e revendeur en parts de marché sur la centaine qui existe en France. »
Sans oublier les side-cars ChangJiang, fruit d’une expérience de soixante années de fabrication et des milliers de modèles vendus en Asie, qui partent d’Orgelet jusque dans la Drôme, la Nièvre…, tant le nombre de concessionnaires est restreint. Ou encore les quads.