Jura. Rassemblement National : Thomas Ménagé rencontre les militants jurassiens

Dans le cadre de la Tournée des fédérations initiée par le Rassemblement national, Thomas Ménagé, député du Loiret et porte-parole du groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, s’est rendu à Dole, dimanche dernier afin de rencontrer les adhérents et sympathisants du mouvement lors d’un moment d’échange convivial.

0
638
Thomas Ménagé était à Dole dimanche dernier.

Ce temps d’échange a été l’occasion d’évoquer les enjeux européens à l’approche des élections qui se tiendront le 9 juin 2024.
« Elles seront, pour les Français, l’occasion de sanctionner la politique d’Emmanuel Macron en portant leurs voix sur la liste menée par Jordan Bardella lors du seul scrutin national qui aura lieu avant l’élection présidentielle de 2027″ souligne le porte-parole du groupe parlementaire à l’Assemblée nationale.
Lequel a rappelé que si les enjeux européens peuvent paraître lointains, ils ont pourtant des conséquences concrètes sur la vie quotidienne des Français.
« La question de l’énergie en est une illustration, par la hausse des prix du gaz et de l’électricité, tout comme celle de l’immigration dans la mesure où la répartition des migrants relève d’une décision prise au niveau européen, comprend un mécanisme de sanction à hauteur de 20 000 euros par migrant refusé et est susceptible de déstabiliser des territoires entiers ».

Des « incohérences gouvernementales » dénoncées

Il a aussi été rappelé « l’incohérence gouvernementale de certaines décisions telle l’interdiction des véhicules thermiques à partir de 2035 alors même que le système électrique n’a pas la capacité d’absorber la charge induite par le remplacement intégral du parc de véhicules actuel ».
Ayant été récemment à l’initiative d’un rapport portant sur le bilan des accords de libre-échange, il a également déploré « une mondialisation malheureuse et loin des préoccupations écologiques lorsque l’Union européenne conclut ce type d’accord avec des États comme la Nouvelle-Zélande, qui se trouve à plus de 20 000 kilomètres ».
L’occasion d’observer que « face à cette aberration, la seule solution de bon sens est le localisme, qui signifie produire et consommer au plus proche ».
La position du Rassemblement national a été reprécisée par le député, qui a insisté sur « la nécessité de l’émergence d’une Europe des nations et des coopérations qui redonne toute leur place aux États. Ces derniers doivent en effet décider souverainement de mener une ou plusieurs coopérations avec leurs voisins dans l’intérêt des Européens et de la prospérité du continent ».
Et de conclure qu’aucune voix ne devra manquer le 9 juin prochain face au risque de l’abstention.

RN
Thomas Ménagé et Aurore Vuillemin-Plançon.

Près d’un millier d’adhérents et sympathisants

« Nous avons une progression significative depuis les présidentielles 2022. Lors des sénatoriales nous avons réalisé un score de 5.74% alors qu’en 2017 nous étions a 2,49% . C’est une très bonne avancée «  se félicite Aurore Vuillemin-Plançon, déléguée départementale du Rassemblement national.
« Dans le Jura nous comptons une augmentation des adhérents, c’est presque le double. Nous atteignons les 1000 adhérents et sympathisants.
De plus en plus de personnes nous rejoignent notamment avec le prix de l’énergie qui ne cesse de grimper. Le pouvoir d’achat ne fait que baisser. Les jurassiens ont de plus en plus de difficultés et doivent faire des choix d’alimentation et ou de chauffage. Ce n’est pas acceptable. Nous sommes là pour les défendre. Ils peuvent compter sur nous ».