Ridicule

0
654
La Coupe du monde de rugby venait tout juste de s’achever la veille au soir.
Pour son ultime dénouement entre l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, deux nations emblématiques de l’ovalie, la pluie tombait dru, les cartons aussi (quatre jaunes, dont un transformé en rouge, une situation inédite en finale).
Ainsi, comme lors de la demi-finale remportée 16 à 15 face à l’Angleterre, ou le 29 à 28 infligé à la France en quart, il leur aura suffi d’un seul petit point pour voir finalement s’imposer les Springboks face aux All Blacks, 12 à 11.
A vrai dire, outre le quatrième sacre de la « nation arc-en-ciel », nous en étions encore, le lendemain, à surtout retenir de cette compétition, les nombreuses polémiques arbitrales. Avec, il est vrai, un profond sentiment d’amertume, persuadés que nous étions que nos Tricolores allaient enfin soulever le Trophée Webb Ellis.
Si seulement la tentative de transformation de Thomas Ramos n’avait pas été contrée par l’ancien Toulousain, l’étincelant et foudroyant ailier Cheslin Kolbe…
Mais l’actualité est souvent faite de contrastes, et du ballon ovale au ballon rond, il y a un fossé que seule la bêtise humaine est capable de franchir.
En effet, dimanche soir, le projecteur médiatique est revenu sur l’Hexagone pour y révéler des scènes bien peu flatteuses. Celles où l’on voit le car de l’Olympique Lyonnais caillassé, à son arrivée à Marseille, par une poignée d’abrutis, blessant au visage l’entraineur Fabio Grosso.
Face à la gravité des faits, la rencontre qui devait se tenir au Vélodrome a évidemment été annulée, dans un climat d’effroi, de honte et de stupeur.
Bref, un dimanche soir cauchemardesque qui vient considérablement ternir la vision que le monde entier doit avoir de notre pays. Ridicule !