Record de 2300 participants pour la 3e édition de l’Ultra Trail des Montagnes du Jura

0
99
Pour sa troisème édition, l’Ultra Trail des Montagnes du Jura a battu son record de nombre d’inscriptions en réunissant plus de 2300 personnes dont 530 enfants. (Crédit photo : Ben Becker).

Pour sa troisème édition, l’Ultra Trail des Montagnes du Jura a battu son record de nombre d’inscriptions en réunissant plus de 2300 personnes dont 530 enfants. Après les belles victoires hier du Haut-Savoyard Johan Fernandez sur l’épreuve reine de l’UTMJ (177 km), du Savoyard Luc Gential et de l’Italien Massimo Paladin ex-aequo sur la Franco-Suisse (107 km) et d’Alexandre Boucheix alias Casquette Verte sur la Renarde (79 km), la CMM de 42 km et la Lynx de 24 km étaient les deux dernières épreuves lancées ce jour, à nouveau sous la pluie, côté adultes, tandis que les derniers finishers de l’UTMJ, de la Franco-Suisse et la Renarde franchissaient également la ligne d’arrivée à Métabief.
L’UTMJ Kids a conclu le week-end des trois jours, avec plus de 530 enfants inscrits, sous le regard des nombreux parents et famille présents. L’Espace Ô, organisateur de l’UTMJ, a réussi, à nouveau, son pari sportif mais aussi celui d’installer l’UTMJ, trait d’union entre les Montagnes du Jura et les acteurs locaux du tourisme et des sports de pleine nature, comme une épreuve de référence en matière d’Ultra-Trail, à l’instar de tous les plus grands massifs.

« Ça a envoyé d’entrée de jeu assez fort »

Sur la CMM de 42 km, le Savoyard et expérimenté Thibault Marquet, initialement inscrit sur la Renarde, a remporté la course en 3h20min40s, suivi de très près par le Bisontin Daniel Camalet  (3h25min10s) et le Béarnais Jérémy Lenormand (3h34min14s).
« J’ai pris les devants avec un autre concurrent ; du coup, ça a envoyé d’entrée de jeu assez fort. Dans la montée un peu raide en milieu de course, il a marqué un peu le pas, après j’ai pu dérouler. Je me suis bien employé pour aller chercher cette victoire et ce super chrono. J’ai préféré finalement participer à la CMM parce que dans trois semaines, je suis sur les Templiers (80 km), le dernier objectif de ma saison, et je ne voulais pas trop me fatiguer. À première vue, je pensais que 70 km, ça allait être bien, puis j’ai décidé de faire seulement 40 km pour prendre du rythme et venir découvrir le paysage. C’était un challenge de venir ici parce que je suis plutôt habitué aux gros dénivelés dans mon Beaufortain » déclarait à l’issue de sa course, Thibault Marquet.

Première femme sur la CMM, la Haut-Savoyarde Margaux Henry, arrivée en 4h12min50s appréciait sa participation:
« C’était boueux mais c’était marrant, j’avais l’impression d’être une gamine et de sauter dans les flaques de boue, donc ça m’a bien plu. Parfois j’en ai eu marre, parfois la motivation est revenue, mais c’était très sympa. Le rayon de soleil arrivé un kilomètre avant mon arrivée m’a donné beaucoup d’énergie pour finir…»

Enfin, sur la plus petite épreuve d’une distance de 24 km, la Lynx, le Breton Florent Olivier termine premier en 1h52min39s, devant le local et Pontissalien Gaël  Invernizzi (1h54min01s) suivi également de près de l’Anglais Robert Wadd (1h54min36s), résidant en Suisse.
Florent Olivier savourait ce moment : « C’était un super circuit, on a eu un peu de vent et de pluie, mais je suis Breton, donc je suis un peu habitué. Et un super parcours aussi, c’était une belle édition. Il fallait être cramponné pour aller vite. Je ne suis pas habitué aux longues montées de 10 kilomètres, donc je suis parti un peu vite pour voir comment ça suivait et je me suis fait reprendre par le deuxième. Il m’a mis une belle patate au 9e kilomètre, je n’ai pas pu suivre. Mais jusqu’au Mont d’Or, j’ai réussi à prendre le relais et après j’ai serré les dents. J’avais fait la première édition, j’avais terminé 3e, cette fois-ci je voulais ramener une clarine (cloche en trophée remise par l’organisation au vainqueur) ».

Une victoire jurassienne !

La Jurassienne Mélina Grosjean est la première femme de l’épreuve en 2h15min08s : « C’était une course importante pour la Jurassienne que je suis, j’étais chez moi. C’est une épreuve que je n’avais jamais courue et que j’avais envie de découvrir après avoir déjà participé à plusieurs courses qui empruntent une partie des sentiers. J’aime beaucoup cet endroit, donc ça me tenait à cœur de bien faire. Au départ, j’étais en 3e position, puis j’ai réussi à passer devant dans la première montée et à rester en tête. J’aime bien ce genre de parcours très dur avec la boue et la pluie. J’aime bien ces conditions climatiques, après les chaleurs de l’été, ça m’a fait plaisir de retrouver un temps comme ça ».
La journée s’est conclue par les 6 courses de l’UTMJ Kids et malgré la pluie, l’évènement version enfants destiné aux 6-17 ans a attiré encore plus de 530 enfants, avides de copier les plus grands trailers et de vivre la course et le podium avec les adultes. En amont, sur l’année 2022, déjà plus de 1700 enfants avaient participé aux courses organisées dans les établissements scolaires et associations sportives.